Le CV anonyme épinglé dans un rapport

  • A
  • A
Le CV anonyme épinglé dans un rapport
@ MAXPPP
Partagez sur :

Il ne devrait pas être rendu obligatoire contrairement à ce que prévoit une loi de 2006.

Cela ressemble à enterrement en bonne et due forme. Le CV anonyme "ne devrait pas être rendu obligatoire", a affirmé Yazid Sabeg. Le commissaire à la Diversité et à l'Egalité des chances réagissait dans Les Echosau rapport rendu par Pôle Emploi, dont l'objectif était d'évaluer son intérêt dans la lutte contre les discriminations à l'embauche.

Pourtant, l'article 24 de la loi du 31 mars 2006 sur l'égalité des chances rendait obligatoire l'utilisation des CV anonymes pour tout entreprise de 50 salariés ou plus. Le texte précisait que "les informations [...] communiquées par le candidat doivent être examinées dans des conditions préservant son anonymat. Les modalités d’application du présent article sont déterminées par décret en Conseil d’Etat".

Expérimenté pendant un an

Mais le décret n'a jamais été voté et l'utilisation du CV anonyme n'a jamais été rendue obligatoire depuis l'élaboration de cette loi il y a cinq ans. Soucieux d'éclairer sa lanterne sur le sujet, pour mesurer l'impact du CV anonyme sur la réduction des discriminations.

Pôle Emploi a donc expérimenté le CV anonyme auprès de 1.000 entreprises de 50 salariés ou plus dans huit départements (Nord, Bas-Rhin, Seine-Saint-Denis, Paris, Hauts-de-Seine, Loire-Atlantique, Rhône, Bouches-du-Rhône) entre novembre 2009 et novembre 2010. L'étude portait sur des recrutements en CDI ou en CDD d'au moins trois mois

Des résultats mitigés

Le rapport d'évaluation pointe des résultats mitigés. Certes, "le CV anonyme agit contre la tendance des recruteurs à privilégier des candidats du même genre qu'eux", mais il "n'a pas d'effet détectable sur les chances d'accès à l'emploi" et son impact sur la réduction des discriminations et "en moyenne neutre ou négatif".

pole emploi, cv anonyme, loi

© POLE EMPLOI

Pire, l'établissement public pointe un curieux constat : les candidats issus de l'immigration et/ou résidents de zone urbaine sensible (ZUS) ou contrat urbain de cohésion sociale (CUCS) sont plus lésés par le cv anonyme que lorsqu'ils couchent sur le papier leur état civil.

pole emploi, cv anonyme, loi

© POLE EMPLOI

Le rapport remet aussi en cause l'intérêt à grande échelle du cv anonyme. Les entreprises de 50 salariés ou plus ont été à l'origine de 52% des 18,6 millions de déclarations uniques d'embauches (hors intérim). Cela "limite donc sa portée au regard de l'ensemble des recrutements effectués", précise les quatre pages du rapport.

Une loi pas appliquée... jusqu'en 2012 ?

Le principe du CV anonyme était de supprimer le bloc "état civil" (nom, prénom, adresse, téléphone, mail, âge et sexe) pour mesurer son impact sur la réduction des discriminations à l'embauche. Selon toute vraisemblance, cela ne devrait pas se faire durant la fin du quinquennat de Nicolas Sarkozy.

En tout cas, Yazid Sabeg, grand partisan de cette mesure à l'époque, s'est rangé aux conclusions du rapport de Pôle Emploi. "Je ne crois pas qu'il doive être une obligation, comme cela a été envisagé un temps au niveau législatif, mais une faculté parmi d'autres, que certaines entreprises utilisent d'ailleurs avec succès", explique-t-il aux Echos.

De son côté, le Parti socialiste ne compte pas se focaliser sur cette étude "parcellaire" et "insatisfaisante", réalisée qu'auprès d'"entreprises volontaristes", a réagi sur Europe 1 Najat Vallaud Belkacem. La secrétaire nationale du PS aux questions de société juge, comme la sénatrice PS Bariza Khiari, que le CV anonyme est un "outil parmi d'autres" pour "changer les mentalités".