Le couple Viguier au coeur des débats

  • A
  • A
Le couple Viguier au coeur des débats
@ MAXPPP
Partagez sur :

Au 2e jour de son procès, le prof de droit est revenu sur sa relation avec Suzanne Viguier.

Jacques Viguier a-t-il tué sa femme Suzanne ? Pour essayer d’y voir plus clair, la cour d’assises d’appel d’Albi s’est penchée mardi sur le couple Viguier. Un couple qui n’en était plus un depuis de nombreuses années. Un fossé qui se serait creusé en 1991 à la naissance d'un enfant mort-né. Jacques Viguier a décrit, mardi, aux jurés "une douleur partagée", "mais, ajoute-t-il, elle a cru que je n'étais pas malheureux, ma douleur était enfouie, j'ai eu tort. Le couple a commencé à se séparer".

"L'amour était terminé"

Avant la disparition de Suzanne Viguier, le couple faisait chambre à part et n'avait plus de relation sexuelle depuis le printemps 1998. "L'amour était terminé, nous étions des parents, plus des époux". Le président lui demande s'il a frappé sa femme. "Non, les paroles ont parfois été fortes", dit Jacques Viguier, reconnaissant "des disputes", mais "je n'ai jamais touché à un cheveu de mon épouse".

L'amant de Suzanne

L'année 1998 est celle de l'irruption d'Olivier Durandet dans la vie du couple. Le partenaire de tarot de Suzanne dîne avec la famille Viguier et l'universitaire affirme qu'il ne découvrira qu'il était l'amant de sa femme, que le 10 mars 2000, après sa disparition le 27 février. "C'était un ménage à trois?" demande le président de la cour d'assises. "Non, un ménage à trois c'est quand on sait, rétorque l'accusé. Fin 1999, je leur pose la question, il me disent que non (...) Je pensais qu'ils couvraient quelqu'un (un autre amant, ndlr)".

Le couple évoquait la question du divorce depuis des années. Avant de disparaître, "Suzanne préparait un dossier en vue d'un divorce pour faute" a t-il indiqué. Jacques Viguier a reconnu de son côté une dizaine de relations adultères. Des étudiantes, comme son épouse.