Le condamné Maillant entrevoit la réhabilitation

  • A
  • A
Le condamné Maillant entrevoit la réhabilitation
@ MaxPPP
Partagez sur :

Condamné pour le meurtre de sa petite amie en 1991, il a toujours nié être l’auteur du crime.

L’INFO. La troisième demande a été la bonne. Raphaël Maillant, condamné en 1997 à 17 ans de réclusion pour le meurtre de son ex-petite amie qu'il a toujours nié, a obtenu jeudi la saisine de la Cour de révision. En 1999 et 2006, la commission des révision des condamnations pénales avait rejeté les requêtes de Raphaël Maillant. Il reviendra désormais à la Cour de révision de dire si elle annule ou non sa condamnation et ordonne un nouveau procès.

>> A LIRE AUSSI : Un procès en révision, c'est quoi ?

La satisfaction. Après avoir passé près de 10 ans en prison, Raphaël Maillant a été libéré en 2004. "Depuis 22 ans que j'attends, aujourd'hui je suis heureux", s’est réjoui Raphaël Maillant, "soulagé" après le prononcé de la décision. "C'est un grand jour pour moi et mes proches", a-t-il ajouté. "Avant la fin de l'année", espère son avocate Me Sylvie Noachovitch, la Cour de révision devra dire si elle annule cette condamnation et ordonne un nouveau procès devant une cour d'assises.

>> A LIRE AUSSI : Raphaël Maillant veut prouver son innocence

Condamné sur la foi d’un témoignage. La victime, Valéry Bechtel, 20 ans, avait été retrouvée morte dans un fossé dans la forêt domaniale de Thaon-les-Vosges, le 12 août 1991.Raphaël Maillant a été condamné par la cour d'assises des Vosges en 1997, sans "aucun élément matériel" contre lui, selon son avocate, Me Sylvie Noachovitch. Il avait été reconnu coupable sur la base des déclarations de Yann Bello, qui l'avait dénoncé comme l'auteur du crime. Pour cet homme, Raphaël Maillant avait tué son ex-petite amie après un cambriolage chez les parents de la jeune fille pour y voler un magnétoscope, puis les deux amis avaient transporté le corps dans la forêt.

Des éléments troublants. Yann Bello avait, pour sa part, écopé en 1997 lors du procès meurtre de Valéry Bechtel, de deux ans de prison pour des délits connexes, dont le transport du cadavre. Mais, depuis, il a reconnu avoir tué son épouse à La Rochelle en 2011, a été mis en examen et écroué. La défense de Raphaël Maillant met en avant un mode opératoire identique dans les deux crimes. Les deux victimes ont été retrouvées nues, étranglées, la première avec un torchon, la deuxième avec une serviette, et ont été violemment frappées avant la mort. Yann Bello, quant, à lui nie avoir tué Valéry Bechtel et maintient ses précédentes déclarations.

>> A LIRE AUSSI : Le panthéon des erreurs judiciaires