Le Cobra devant la justice

  • A
  • A
Le Cobra devant la justice
@ REUTERS
Partagez sur :

La star du cyclisme italien Riccardo Ricco est soupçonné de s'être dopé à l'EPO.

Il avait marqué le Tour de France 2008, avec ses démarrages foudroyants qui laissaient tous ses concurrents sur place. Riccardo Ricco, alias le Cobra, star déchue du cyclisme italien, est convoqué mardi devant le tribunal de Foix pour dopage à l'EPO, cette année là sur la Grande boucle.

Le grimpeur de 26 ans, vainqueur de deux étapes de montagne en 2008, ne sera pas au Tour de France 2010 puisque son équipe (Flaminia) n'est pas qualifiée. Mais il ne se présentera pas pour autant devant le tribunal à Foix, a prévenu son avocate, Ana Maria Tripicchio. Inscrite au barreau de Toulouse, cette avocate italienne n'a pas voulu s'exprimer davantage avant le procès.

Une suspension de 20 mois

Riccardo Ricco avait défrayé la chronique quand il avait été interpellé par des gendarmes, sur le Tour même, en juillet 2008, quelques minutes seulement avant le départ de l'étape Lavelanet-Narbonne. Les enquêteurs avaient retrouvé dans ses affaires des médicaments, des flacons et des seringues mais pas d'EPO.

Le cycliste avait nié s'être dopé au moment de l'annonce de son contrôle positif, avant de l'admettre en Italie, deux semaines plus tard. Il avait été initialement suspendu pour 24 mois par le tribunal antidopage italien mais le Tribunal arbitral du sport (TAS) a réduit sa peine de quatre mois.

Il risque deux ans de prison

Le Cobra risque une peine maximum de 2 ans de prison et 3.750 euros d'amende "pour avoir employé une substance ou une préparation classée comme vénéneuse au regard de la loi, en l'occurence de l'EPO", selon le procureur.

Ricco, éphémère vedette du cyclisme italien, a fait un retour remarqué à la compétition, en mars, lors de la Semaine Coppi-Bartali. En avril, il a même failli remporter le Tour du Trentin.