Le clip douteux d’un laboratoire

  • A
  • A
Le clip douteux d’un laboratoire
La vidéo était diffusée auprès des visiteurs médicaux.@ Libération
Partagez sur :

Un laboratoire diffusait un clip SM pour convaincre ses commerciaux de prescrire un médicament.

La méthode est pour le moins inhabituelle. La filiale française du laboratoire pharmaceutique américain Eli Lilly projetait à ses visiteurs - des commerciaux en charge de promouvoir les médicaments auprès des médecins - un clip sado-maso, révèle mercredi Libération.

"Prescrire, oui je veux prescrire"

Dans cette vidéo, on peut y voir une femme panthère, dans le rôle du visiteur médical, fouetter son dompteur - le médecin - pour que ce dernier lui prescrive de la Zaypadhera, la dernière molécule du géant américain contre la schizophrénie. "Prescrire, oui je veux prescrire", répète la voix off. Slogan de fin : "Zaypadhera, prescrivez-le, sinon ça pourrait mal se passer".





















Le spot, qui reprend une publicité Orangina interdite de diffusion en France pour son caractère violent, a été diffusé en interne, lors de réunions avec des visiteurs médicaux, précise le journal.

"Jamais rien connu de tel"

A la découverte de cette fausse publicité, la direction du laboratoire, connu pour être à l’origine du Prozac, s’est dite consternée. "C'est quelque chose qui nous a choqué à un point jamais arrivé. Le laboratoire existe depuis 130 ans et nous n'avons jamais rien connu de tel", a assuré à Libération le directeur des ressources humaines, avant d’expliquer que des sanctions avaient été prises.

Mais la nouvelle tombe plutôt mal, à l’heure où les laboratoires pharmaceutiques sont dans la ligne de mire des autorités suite au scandale du Mediator, produit par le laboratoire Servier.