Le carton rouge de la femme de Cantona

  • A
  • A
Le carton rouge de la femme de Cantona
Rachida Brakni a répondu à Roselyne Bachelot, suite au tacle qu'elle a lancé sur son couple.@ MAXPPP
Partagez sur :

Rachida Brakni s’est dite "scandalisée" par le jugement de la ministre Roselyne Bachelot.

Rachida Brakni fait une réponse directe au tacle de Roselyne Bachelot. L’actrice, épouse d’Eric Cantona, s’insurge dans une tribune publiée dans le journal Libération que la ministre des Solidarités ait mentionné sa participation à une publicité pour une banque pour critiquer l'appel de l'ancien footballeur à solder les comptes bancaires.

"Je suis choquée et scandalisée"

"J'ai toujours mis un point d'honneur à être une femme libre et indépendante", explique-t-elle. "C'est pourquoi je suis choquée et scandalisée par vos propos", confie-t-elle en s’adressant directement à Roselyne Bachelot, "car ils placent la femme dans ce qui me fait horreur et remettent en cause ce contre quoi nos mères se sont battues".

Roselyne Bachelot avait réagi mardi, sur l’appel de l’ancien footballeur aux Français à vider leur compte en banque, en s’élevant sur les choix du couple Cantona. "Eric Cantona, il fait de la publicité pour des voitures, des rasoirs. Son épouse fait de la publicité pour un système bancaire. Je trouve qu'il faut avoir un peu de responsabilité dans la vie quand on est justement un des chantres de la société de consommation", avait lancé la ministre.

Un flop pour Eric Cantona

Des propos qui insurgent donc la femme d’Eric Cantona. "Que je partage ou non les idées de mon époux n'est pas le problème, celui-ci est ailleurs", poursuit la comédienne. Cela a été une "grande surprise" de se retrouver "au coeur de toute cette polémique initiée par vous", s’élève-t-elle contre la ministre tenant à préciser "qu'à aucun moment (elle) ne (s’était) exprimée sur le sujet".

L'appel à vider les banques d'Eric Cantona n'a pas eu le succès escompté. Seuls quelques dizaines d'internautes ont affirmé avoir effectué des retraits sur la page Facebook dédiée à l’opération et intitulée "Révolution !Le 7 décembre, on va tous retirer notre argent des banques !". Pourtant sur cette page du réseau social, 40.000 personnes s'étaient dites "fans" de cette idée.