Le "Cannonball" a perdu quelques points

  • A
  • A
Le "Cannonball" a perdu quelques points
Les gendarmes attendaient les bolides au péage de Bignon, près de Nantes.@ Max PPP
Partagez sur :

Lors du rallye, plusieurs excès de vitesse ont été signalés en Bretagne et en Gironde.

Malgré la bonne volonté affichée, leur appétit de vitesse a été plus fort. Des participants au rallye britannique "Cannonball", qui reliait jeudi Saint-Malo en Ille-et-Vilaine à Barcelone en Espagne, ont outrepassé les limites de vitesse autorisées. Cette "course" non officielle, partie la veille de Londres et réservée à des participants très fortunés, a traversé tout l'ouest de la France jeudi, sous haute surveillance, afin de limiter les excès de vitesse des Maserati, Ferrari, Lamborghini et autres bolides. Europe1.fr refait la route.

Bretagne. Deux conducteurs ont commis des excès de vitesse dans la région et certains se sont même vus retirer leur permis dans cette région. Ils ont été flashés à 150 et 160 km/h sur une quatre-voies au nord de Rennes où la vitesse est normalement limitée à 110 km/h. Les conducteurs, qui ont dû laisser le volant à leurs passagers, vont être convoqués en correctionnelle. Ils ont également dû abandonner leur permis.

Trois autres participants ont été contrôlés à des vitesses entre 135 et 140 km/h. Ils ont reçu une amende de 90 €, rapporte Ouest France. Par ailleurs, trois véhicules ont été flashés pour des excès de vitesse inférieurs à 20 km/h.

Loire-Atlantique.  Dans ce département, les conducteurs du rallye ont mis la "pédale douce". Les pilotes, qui sont arrivés jeudi vers 10h45 au sud de Nantes, ont levé pied, notamment sur le long de l'autoroute qui mène à Bordeaux, précise Ouest France. Les bolides ont contourné Nantes, avant de mettre le cap au sud.

Gironde et Lot-et-Garonne. Les forces de l'ordre ont relevé lors du passage en Gironde et dans le Lot-et-Garonne de la "cannonball" britannique, cinq excès de vitesse et une infraction pour possession d'un détecteur de radar, selon une source policière.

"Nous avons relevé cinq dépassements de vitesse, se situant dans les 20 km/h au-dessus de la limite autorisée, ce qui est raisonnable par rapport à ce qu'on craignait", a remarqué Yannick Pommereau, chef d'escadron de la gendarmerie de en Gironde. Les voitures sont passées vers 13h30 jeudi, au péage de Virsac, rapporte Sud Ouest, qui publie la photo du compte Twitter d'un internaute.

Entre la Gironde et le Lot-et-Garonne, la gendarmerie a déployé d'importants moyens, dont une cinquantaine de militaires et un hélicoptère pré-positionnés non loin de l'autoroute A10 afin de surveiller la quarantaine de voitures participant à cette course. Qui n'est pas terminée.