Le Calvados, terre d'"Euromillionnaires"

  • A
  • A
Le Calvados, terre d'"Euromillionnaires"
Partagez sur :

Le département a enregistré vendredi soir un troisième très gros gain à l'EuroMillions en un an.

Faut-il habiter dans le Calvados pour espérer empocher la cagnotte de l'EuroMillions ? A en croire l'origine du dernier gagnant en date, ça ne fait aucun doute. En moins d'un an, trois joueurs de ce département ont remporté un total de 246 millions d'euros. Du jamais vu en France pour cette loterie européenne.

Dernier Crésus en date, un joueur du département normand. Il a été le seul joueur de la loterie européenne à avoir coché les sept bons numéros nécessaires pour décrocher la cagnotte de 47.570.390 euros mise en jeu vendredi soir. Ce gain se situe à la neuvième place des plus gros gains d'EuroMillions en France. Pour l'heure, le joueur ne s'est pas manifesté. Il dispose de 60 jours pour se faire connaître et toucher son chèque.

"Les gens vont jouer plus"

Le Calvados détenait déjà le record des gains à EuroMillions en France : une famille toujours restée anonyme avait remporté 162.256.622 euros lors du tirage du 13 septembre 2011. Un autre joueur du Calvados avait gagné le 6 janvier la très belle somme de 36.556.783 euros, partageant alors avec un joueur espagnol une cagnotte de 73.113.564 euros.

Si l'on ajoute les 4 millions d'euros empochés le 21 septembre 2011 par un joueur du Loto, le Calvados, surtout connu pour son cidre, son eau-de-vie éponyme et ses plages, va peut-être figurer dans les guides touristiques pour sa pépinière de très gros gagnants aux jeux d'argent. "C'est extraordinaire, c'est rare de voir dans la même région trois gagnants en moins d'un an", commente un habitant du Calvados au micro d'Europe 1. "C'est inespéré, je pense que les gens vont jouer plus", estime encore une commerçante, interrogée par Europe 1.

Une chance sur 116.531.800

De son côté, la Française des Jeux s'est contentée d'un laconique "pas de commentaire". La FDJ  rappelle toutefois que l'EuroMillions et le Loto sont des jeux de loterie qui dépendent totalement du hasard. A l'EuroMillions, chaque joueur dispose en effet d'une chance sur 116.531.800 de cocher les sept bons numéros contre une chance sur 19 millions pour le Loto qui compte six numéros.

Selon des données publiées au mois de mars par la Française des jeux et portant sur les gagnants ayant empoché un chèque d'au moins un million d'euros, les joueurs bretons et normands ont été plus chanceux en 2011 que les autres joueurs français. La moitié des 101 départements de métropole et d'outre-mer ont connu en 2011 de un à cinq "gros gagnants".

Le record des gains à l'EuroMillions est détenu depuis le 10 août par un couple du Suffolk, un comté dans l'est de l'Angleterre, qui a remporté la somme fabuleuse de 190 millions d'euros.