Le bisphénol A (BPA) pénètre directement dans le sang au niveau de la bouche, une nouvelle porte d'entrée dans l'organisme mise en évidence chez l'animal par des chercheurs de l'Inra et de l'Ecole nationale vétérinaire de Toulouse.

Cette porte d'entrée dans l'organisme conduit à des concentrations dans le sang près de 100 fois supérieures à celles attendues lorsque la même quantité de BPA est absorbée au niveau intestinal. Si cette perméabilité était confirmée chez l'homme, du BPA pourrait directement pénétrer dans l'organisme par la muqueuse buccale, selon les chercheurs. Elle révèlerait alors une voie originale d'entrée dans le corps humain qui est utilisée en thérapeutique pour certains médicaments et qui contourne la fonction protectrice du foie, selon ces travaux qui viennent de paraître dans la revue spécialisée Environmental Health Perspectives.