Laurent Berger : "il faut arrêter" la grève à la SNCF

  • A
  • A
Laurent Berger : "il faut arrêter" la grève à la SNCF
Partagez sur :

COUP DE GUEULE - Le numéro un de la CFDT a estimé, samedi matin sur Europe 1, qu'il n'y a "pas de raison de faire grève" à la SNCF.

Le numéro un de la CFDT, Laurent Berger, a affirmé samedi, au quatrième jour de la grève à la SNCF contre la réforme ferroviaire à l'appel de la CGT et de SUD-Rail, que ce mouvement "ne se justifie pas" et qu'"il faut l'arrêter".



"Pas de raison de faire grève". "Ce qui me choque c'est il n'y avait pas de raison de faire grève, encore moins de la continuer" et "il faut l'arrêter évidemment", a affirmé le leader de la CFDT sur Europe 1. "La CGT et SUD ont fait suer beaucoup trop de gens avec cette grève", a lancé Laurent Berger qui se dit "préoccupé des usagers notamment des jeunes qui vont passer le bac lundi".

Selon lui, cette grève "ne se justifie pas" car il y a déjà eu "des discussions" avec les syndicats sur le projet de réforme ferroviaire contesté par la CGT et SUD-Rail. Dans ce projet, "le statut des cheminots est préservé et il y a des avancées pour les autres salariés du secteur ferroviaire", a estimé le numéro de la CFDT.

"Il y a une course à la radicalité". Pour Laurent Berger, "il y a une course à la radicalité" entre la CGT et SUD, ce qui "est la manifestation d'un syndicalisme qui n'est pas utile et qui dégrade l'image du syndicalisme", selon lui. Le secrétaire général de la CGT Thierry Lepaon en a appelé samedi au président François Hollande pour ouvrir "de vraies négociations" dans le conflit à la SNCF, estimant qu'on peut "trouver une sortie de crise ce week-end".

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460-1_scalewidth_460

Grève à la SNCF : ce qu’il faut savoir si vous passez le bac

AU CAS OU - Bac : les retards liés à la grève de la SNCF seront compensés

INQUIETUDE - Grève SNCF : Hollande s'adresse aux cheminots, Hamon rassure les bacheliers

ANGOISSE - Grève à la SNCF : comment se rendre aux épreuves