Lamoureux, une carrière sous le signe du rire

  • A
  • A
Lamoureux, une carrière sous le signe du rire
Robert Lamoureux a connu une carrière exceptionnelle.@ MaxPPP
Partagez sur :

Décédé samedi à 91 ans, il a a régné sur le comique populaire pendant plus d'un demi-siècle.

Robert Lamoureux, qui vient de mourir à l'âge de 91 ans, a régné sur le comique populaire pendant plus d'un demi-siècle, comme chansonnier, puis comme réalisateur et auteur de pièces de théâtre. Le succès populaire de son vaudeville militaire Mais où est donc passée la septième compagnie, qui a entraîné la réalisation de deux suites, bat aujourd'hui encore des records d'audience à la télévision. Egalement comédien de talent, Robert Lamoureux a été nommé trois fois aux Molière.

Des monologues passés à la postérité

Né le 4 janvier 1920 dans une famille parisienne modeste, Robert Lamoureux arrête sa scolarité à la fin de l'école primaire et entame une série de petits boulots dès l'âge de 14 ans. Venu au cabaret en 1949, il y triomphe rapidement grâce à des monologues dont certains sont passés à la postérité, comme Papa, maman, la bonne et moi (Grand Prix du disque 1950) ou La chasse au canard.

Papa, maman, la bonne et moi, un grand succès de Robert Lamoureux :

Après avoir vainement tenté de s'imposer au cinéma comme acteur, Robert Lamoureux renoue avec le succès à la fin des années 60, d'abord grâce au théâtre. Il a écrit 14 pièces de boulevard, dont certaines tiendront l'affiche plusieurs années. C'est le cas de La Soupière (1971), "La brune que voilà" (1957), reprise en 1986 et adaptée pour Michel Leeb sous le titre Le Tombeur, Diable d'homme (1980) et enfin Si je peux me permettre... (1996), dont la millième a été jouée le 19 avril 2000 au théâtre Saint-Georges, à Paris.

Le cinéma lui apporte la consécration dans les années 70

Mais c'est surtout le cinéma qui lui apporte la consécration, dans les années 70, grâce aux aventures de la "7ème compagnie", qui mettent en scène les périples de soldats français livrés à eux-mêmes pendant la débâcle de 1940 et qui surmontent tous les obstacles grâce au "système D". Interprété notamment par Jean Lefebvre, Pierre Mondy et Pierre Tornade, le premier film de la série, Mais où est donc passée la 7ème compagnie" (1973), a atteint les 4 millions d'entrées.

Marié une première fois à 22 ans avec une amie d'enfance dont il a eu trois enfants, Robert Lamoureux s'était remarié au début des années 60 avec la comédienne Magali de Vendeuil qui lui a donné une fille. Robert Lamoureux avait été fait Officier de la Légion d'honneur dans la promotion de Pâques 2000.