Laïcité : les grandes religions disent stop

  • A
  • A
Laïcité : les grandes religions disent stop
@ MAXPPP
Partagez sur :

Les représentants des grandes religions doutent de la légitimité d'un débat sur la laïcité.

Les représentants des six grandes religions présentes en France prennent leurs distances avec le débat controversé sur la laïcité souhaité à l'Elysée. Réunis au sein de la Conférence des responsables de culte en France (CRCF), ils font part de leurs interrogations dans une déclaration commune qui sera rendue publique mercredi. Une première pour ce regroupement fondé en novembre dernier.

"La laïcité, un pilier de notre pacte républicain"

Dans cette tribune rédigée "sans aucun esprit polémique ou partisan", catholiques (Mgr André Vingt-Trois), protestants (pasteur Claude Baty), orthodoxes (Métropolite Emmanuel), musulmans (président du CFCM, Mohammed Moussaoui), juifs (Grand Rabbin Gilles Bernheim) et bouddhistes (révérend Olivier Wang-Genh) soulignent que "la laïcité est un des piliers de notre pacte républicain, un des supports de notre démocratie, un des fondements de notre vouloir vivre ensemble".

"Veillons à ne pas dilapider ce précieux acquis", mettent-ils en garde faisant référence à la laïcité. Ils jugent "capital, pendant cette période pré-électorale, de bien garder sereinement le cap en évitant amalgames et risques de stigmatisation". "Le débat est toujours signe de santé et de vitalité. (...) Mais un parti politique, fût-il majoritaire, est-il la bonne instance pour le conduire seul ?", s'interrogent-ils.

Ils recommandent de ne pas ajouter "de la confusion dans la période de trouble que nous traversons", assurant que tous militent déjà "ensemble pour une laïcité de bonne intelligence".

Abderahmane Dahmane et son étoile verte

Lundi, l'ex-conseiller à l'Elysée chargé de la Diversité Abderahmane Dahmane a proposé une autre manière de s'opposer au débat sur la laïcité. Il a indiqué qu'il comptait distribuer des "étoiles vertes" aux musulmans "dans les banlieues", pour protester contre le débat. "Nous avons demandé la fabrication de plus de 600.000 étoiles pour le moment et dès que nous les aurons nous les distribuerons dans les banlieues. Ca va être porté, de toutes les façons ils la porteront", a-t-il assuré. L'initiative a été jugée mardi "grotesque" par le président du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif), Richard Prasquier.