"Laëtitia va pouvoir reposer en paix"

  • A
  • A
"Laëtitia va pouvoir reposer en paix"
Les obsèques de Laëtitia Perrais, samedi à La Bernerie-en-Retz.
Partagez sur :

Des centaines de personnes étaient présentes samedi à La Bernerie-en-Retz, en Loire-Atlantique.

Une foule d'anonymes a assisté à la cérémonie à travers des hauts-parleurs. Les obsèques de Laëtitia Perrais, jeune fille de 18 ans qui avait été enlevée puis tuée en janvier près de Pornic, se sont déroulées samedi à La Bernerie-en-Retz, en Loire-Atlantique, où elle vivait. Dans un silence respectueux, le cercueil blanc contenant son corps est entré dans l'église du village en musique. Seul son oncle Stéphane a pris la parole au cours de cette cérémonie pleine d'émotions.

"Un drame comme ça qui arrive, on se demande pourquoi ça nous arrive", a souligné l'oncle de la jeune fille. "Pour l’instant, il n’y a pas encore de réponse. J’espère qu’il y en aura un jour. Tout ce que j’espère, c’est que Laëtitia va pouvoir reposer en paix. Et que Dieu va pouvoir la protéger et l’aimer", a-t-il conclu.

"On se demande pourquoi ça nous arrive" :

"C'était comme une sœur"

A l'extérieur plusieurs centaines de personnes portaient des fleurs blanches. "Pour moi, c’est très très dur", a expliqué Alissandre, une des amies proches de Laëtitia. "Laetitia, c’était comme une sœur. Aujourd’hui, je suis là parce que j’aime Laëtitia. Je me dis qu’elle est toujours parmi nous", a poursuivi la jeune fille, venue dire à celle qu’elle considérait comme un membre de sa famille.

Désormais, les proches de Laëtitia peuvent commencer leur travail de deuil. "Il est absolument essentiel pour ces familles de pouvoir enfin retrouver un tout petit peu de sérénité et notamment un lieu pour se recueillir", a précisé Pascal Rouyer, avocat des parties civiles. "C’est très long, cinq mois, quand on attend une forme de délivrance", a-t-il souligné.

Du fond de sa cellule, Tony Meilhon affirme toujours aux enquêteurs ne se souvenir de rien.