Lacanau : après l'incendie, la polémique

  • A
  • A
Lacanau : après l'incendie, la polémique
En cause : l'absence de Canadairs en Gironde pour prévenir les départs de feu.@ MAXPPP
Partagez sur :

Certains dénoncent le désengagement de l'Etat, après le feu qui a consumé 650 hectares de forêt.

Alors que le feu n'est pas encore totalement éteint à Lacanau, la polémique enfle déjà. Des syndicats de sylviculteurs et de sapeurs-pompiers ont protesté samedi contre l'absence de Canadair positionné en Gironde pour lutter contre les incendies, deux jours après celui qui a détruit près de 650 hectares de forêt près de la station balnéaire.

Bruno Lafon, président du Syndicat des sylviculteurs et de l'Association régionale de défense des forêts contre l'incendie, a ainsi critiqué l'absence de ces avions précieux pour lutter contre le feu : "malgré la demande du préfet de région, l'Etat a préféré les prépositionner dans les Sud-Est". 

Des Canadairs dépêchés de Marignane

"C'est une responsabilité de l'Etat. Si le gouvernement veut une forêt de production en France, on la protège. Est-ce qu'il préfère protéger la garrigue ? C'est une question de politique forestière", estime-t-il. 

La préfecture de Gironde a de son côté confirmé avoir bien demandé que des Canadair soir positionnés à l'aéroport de Mérignac, près de Bordeaux, en vain. Pour lutter contre l'incendie de Lacanau, quatre Canadairs ont été utilisés, mais ils ont dû être dépêchés de Marignane, dans les Bouches-du-Rhône, et n'ont donc pas pu intervenir immédiatement.

Le FN proteste

Or, d'après Bruno Lafon, la Gironde est la première région touchée par les départs de feu, avant le Sud-Est de la France, ce qu'a confirmé le préfet, Patrick Stéfanini, expliquant que "ces Canadairs, nous devons les partager avec la France entière". 

Début juillet, les pilotes de bombardiers d'eau ont même fait grève, une première depuis 1998, pour dénoncer notamment le manque de moyens affecté à la maintenance de leurs appareils. Pour Philippe Laqueche, du Syndicat national des sapeurs-pompiers professionnels, le retard pris dans l'intervention des Canadairs a eu un impact sur la propagation du feu à Lacanau.

La polémique a pris un tour politique samedi, avec l'intervention de Florian Philippot, le vice-président du Front national, qui a mis en cause le "désengagement de l'Etat", "ici clairement en cause".