"La vérité est en marche", espère Cassez

  • A
  • A
"La vérité est en marche", espère Cassez
Florence Cassez, qui clame son innocence, va entamer sa huitième année d'innocence au Mexique.
Partagez sur :

TEMOIGNAGE - La Française, qui entame sa huitième année de détention au Mexique reste optimiste.

Elle entame samedi sa huitième année de détention au Mexique. Florence Cassez, qui clame son innocence, n’entend pour autant pas baisser les bras. Au micro d’Europe 1, elle clame sa volonté d’obtenir sa libération et remercie tous ses soutiens.

>> A LRE AUSSI : Où en est l'affaire Cassez ?

"La vérité est en marche"

"On ne m'a pas oubliée", se réjouit Florence Cassez. "On veut savoir comment je vais et j'en suis très touchée", précise la Française.  "Je tiens cependant à dire à tout ceux qui s'en inquiète que je vais bien, autant qu'il est possible dans une situation d'enfermement loin de mon pays" .

Florence Cassez : "mon état d'esprit est bon" :

Condamnée à 60 ans de réclusion au Mexique pour enlèvement, Florence Cassez garde espoir.  "J'ai la conviction qu'enfin la vérité est en marche et qu'elle conduira à ma libération dans les mois qui viennent", a-t-elle assuré sur Europe 1. "Bien sûr, les temps de la justice sont longs, très très longs, pour moi, pour mes parents, pour tous mes proches", reconnaît Florence Cassez.

"Merci à tous ceux qui m’aident à vivre "

Mais la Française se veut optimiste "parce qu'une bonne partie de l'opinion publique est maintenant convaincue que mon cas n'est pas un conflit entre la France et le Mexique mais une affaire qui concerne chaque mexicain en premier lieu". "Mon cas est devenu emblématique de nombreux Mexicains qui pensent qu'il va contribuer à améliorer leur justice", insiste la détenue.

"Mon état d'esprit est bon aussi parce que l'Etat français, sans s'ingérer dans la procédure en cours n'a cessé d'exprimer le soutien à ma cause à travers deux présidents successifs", affirme-t-elle . La voix tremblotante, Florence Cassez conclut son message par un mot de remerciements : "Merci à tous ceux qui en France et à l'étranger m'aident à vivre, à me lever chaque matin et à poursuivre mon combat".