La vague de froid frappe toujours

  • A
  • A
La vague de froid frappe toujours
@ MAXPPP
Partagez sur :

55 départements sont en alerte orange vendredi. Une dizaine de personnes sont mortes au total.

L'anticyclone venu de Sibérie continue d'apporter son extrême fraîcheur. Jusqu'à la fin du week-end, les températures moyennes en journée seront fréquemment inférieures de 10°C aux normales saisonnières nous apprend Meteo Consult.

55 départements sont toujours placés en vigilance orange. Il s'agit des départements des régions d'Alsace, Auvergne, Bourgogne, Centre, Champagne-Ardenne, Franche-Comté, Limousin, Lorraine, Rhône-Alpes, mais aussi de l'Ariège, Aveyron, Bouches-du-Rhône, Charente, Haute-Corse, Dordogne, Haute-Garonne, Gers, Lot, Lot-et-Garonne, Lozère, Deux-Sèvres, Tarn, Tarn-et-Garonne, Var et Vienne.

Les régions de l'est et du Centre-est sont les plus touchées par le phénomène. Une perturbation gagne par ailleurs par la Méditerranée le sud de la Provence : elle commence par donner des précipitations éparses sur le Var et l'est des Bouches-du-Rhône qui prendront localement un caractère d'averse. On attend de 5 à 10 cm de neige, localement 15 cm de l'est des Bouches-du-Rhône à l'ouest du Var et sur le Haut-Var.

>>> Retrouvez les prévisions de Météo France en cliquant ici

Une dizaine de morts en une semaine

Cette période de grand froid a fait de nombreuses victimes. Une dizaine de personnes sont mortes depuis une semaine. En Ille-et-Vilaine, le corps d'un homme de 83 ans a été retrouvé sans vie jeudi matin dans un fossé près de son véhicule. Il serait mort d'"épuisement conjugué au froid", selon les gendarmes.

Dans l'Yonne, un homme de 81 ans est mort dans la nuit de mercredi à jeudi dans l'incendie de sa maison provoqué par un poêle à fioul. Dans la Loire, un homme a été retrouvé sans vie devant sa maison, après avoir chuté de son toit où il déneigeait des panneaux photovoltaïques.

Dans l'Ain, une nonagénaire qui se déplaçait avec un déambulateur est morte après avoir chuté dehors, près de sa maison. Elle se trouvait en état d'hypothermie. Un octogénaire a également succombé dans le département. Il est tombé dans un trou profond de plus d'un mètre alors qu'il s'apprêtait à calfeutrer une canalisation d'eau dans son jardin. Il est mort noyé dans une eau glacée.

A Paris, deux sans-abri ont été retrouvé morts près de la gare de l'est et dans le bois de Vincennes. L'un était en situation d'hypothermie et l'autre en état d'alcoolémie.

Attention à l'électricité

Le sommet historique atteint mercredi soir n'a pas été atteint jeudi, mais la consommation électrique est restée très élevée, culminant à 99.250 mégawatts. La Bretagne, qui ne produit que 8% de l'électricité qu'elle consomme, a été placée jeudi en alerte orange EcoWatt par RTE qui appelle à "modérer les consommations d'électricité particulièrement entre 18h et 20h".

A Dijon, près de 10.000 habitants du quartier de La Fontaine d'Ouche sont restés plusieurs heures sans eau chaude, ni chauffage en raison d'une panne du réseau de chauffage central, détectée puis résorbée dans l'après-midi.

Transports scolaires toujours perturbés

Par ailleurs, les transports scolaires sont restés perturbés dans plusieurs secteurs de Mayenne, Sarthe, Ille-et-Vilaine, Loire-Atlantique, Manche, Eure-et-Loir, Vendée, Indre, Loir-et-Cher et Loiret. Ils sont suspendus en Dordogne, dans les Deux-Sèvres, la Vienne, la Haute-Vienne et dans le Lot-et-Garonne.

En région Limousin, la SNCF a supprimé des trains.

Les eaux gèlent

Dans l'après-midi, la Garonne a commencé à geler à Toulouse, pour la première fois de manière aussi prononcée depuis plus de 25 ans. A Strasbourg, les canaux traversant la ville sont entièrement gelés. Aux abords d'Orléans, des glaçons sont visibles dans la Loire.

Paris n'est pas épargné par le gel. Le canal Saint-Martin est menacé d'englacement. La Seine n'est pas encore touchée, mais quelques glaçons devraient être visibles dans le fleuve d'ici dimanche midi…