La surveillante de prison dealait par amour

  • A
  • A
La surveillante de prison dealait par amour
@ MAXPPP
Partagez sur :

Dans la prison de Nantes, elle fournissait portables et haschich à un détenu. Elle a été écrouée.

Par amour pour un détenu, une surveillante de prison au centre de détention de Nantes a franchi la ligne jaune. La jeune femme, âgée de 35 ans, est soupçonnée d’avoir remis une centaine de téléphones portables et plusieurs kilos de résine de cannabis à son amoureux, un prisonnier condamné pour trafic de stupéfiants. Ce dernier répartissait ensuite la marchandise avec ses co-détenus.

Mise en examen et écrouée

L’agent pénitentiaire a été mise en examen pour "trafic de stupéfiants" et "remise illicite d'objets dans un établissement pénitentiaire" et est écrouée depuis le 8 février. C’est le Parisien qui révèle l’affaire, dans son édition de mercredi.

Devant les enquêteurs de la police judiciaire, la surveillante de prison a reconnu une partie des faits, déclarant avoir remis une vingtaine de téléphones portables accompagnés de leur chargeur ainsi qu’un kilo de cannabis.

Elle voulait "adoucir la vie de son amoureux"

L’argent n’aurait pas motivé son geste. "D'après ce qu'on en sait, l'origine de ce trafic est un sentiment amoureux, réciproque", explique Jean-Luc Lefranc, de la CGT Pénitentiaire à Nantes. Du côté de son entourage, on avance que la jeune femme voulait "adoucir" la vie de son amoureux, lui faciliter la vie. Elle s’était d’ailleurs arrangée pour travailler à son étage.