La soeur de Merah entendue par la police

  • A
  • A
La soeur de Merah entendue par la police
@ Capture d'écran - I - Télé
Partagez sur :

Souad Merah doit être interrogée sur ses propos controversés à propos de son frère.

Un reportage l'avait montrée se disant "fière" de son frère, Mohamed Merah. Des propos qui ont valu à Souad Merah de faire l'objet d'une enquête pour "apologie du terrorisme", avant de porter plainte elle-même contre M6 pour l'avoir filmée à son insu. C'est pour ces deux affaires, qui ont été jointes, que la jeune femme est convoquée mercredi par des policiers toulousains.

Pas de garde à vue prévue

"Ce sera une audition totalement libre, il n'y a aucune perspective de garde à vue", a assuré l'avocat de Souad Merah, Me Christian Etelin. Sa cliente doit être entendue comme témoin ou comme victime, a-t-il assuré.

Les enquêteurs devraient d'abord l'interroger sur les propos qu'elle a tenus lors d'une conversation avec son frère, Abdelghani Merah, au cours de laquelle elle s'était dite "fière" de son frère Mohamed. Selon son avocat, Souad Merah s'est fait piéger par son frère et par M6.

Une défense déjà avancée par la jeune femme quelques jours après la diffusion du reportage. "Je condamne ses actes, je ne suis pas d'accord avec ce qu'il a fait. Je suis une mère et je peux comprendre la douleur que les mères ont ressentie", avait assuré Souad Merah sur i-Télé.

Des propos dans la sphère privée

Pour Me Etelin, une éventuelle mise en cause de sa cliente ne tient pas la route. Il fait valoir que les propos de Souad ont été prononcés dans la sphère privée. Si quelqu'un est punissable pour apologie du terrorisme, c'est celui qui a diffusé ces paroles, assure-t-il.

Le directeur délégué de l’information, Vincent Regnier, s'était défendu sur Europe 1 affirmant que "l'intérêt public de ces révélations" l'avait emporté sur la violence des mots.