La Société Générale en a marre de la victimisation de Kerviel

  • A
  • A
La Société Générale en a marre de la victimisation de Kerviel
@ REUTERS/Alessandro Bianchi
Partagez sur :

RIPOSTE - La banque rappelle dans un communiqué que son ancien trader a été condamné "par trois juridictions de la République".

Samedi,  Jérôme Kerviel va passer la frontière franco-italienne, avant de se présenter au commissariat de la ville de Mention (Alpes-Maritimes) afin de purger sa peine de trois ans de prison ferme. Mais la métamorphose de son ancien trader en repenti a u mal à passer du côté de la Société générale, qui s’est fendue d’un communiqué pour dénoncer "mensonges, amalgames et approximations".

"Après une instruction minutieuse et approfondie, cette affaire a été jugée successivement par trois juridictions de la République qui ont, à trois reprises et chacune collégialement, confirmé sans équivoque la responsabilité pénale exclusive de Jérôme Kerviel, dont les agissements délictuels – multiples faux, nombreuses introductions frauduleuses en informatique,  et abus de confiance - ont gravement mis en péril la banque et donc l’emploi de tous ses collaborateurs", peut-on lire dans ce texte de la banque rouge et noire. Et de conclure : "les trois plaintes récemment déposées par Jérôme Kerviel contre la banque sont abusives, n’apportent rien de nouveau et relèvent de la dénonciation calomnieuse."

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460

STRATEGIE - Comment son comité de soutien orchestre son retour

JUSTICE- Kerviel convoqué au commissariat de Menton

CONTRE-ATTAQUE - Jérôme Kerviel attaque la Société Générale

GROS SOUS - Kerviel ne rendra jamais les 4,9 milliards à la Société générale

ON THE ROAD - Jérôme Kerviel rentre de Rome... à pied