La SNCF mise sur les réseaux sociaux

  • A
  • A
La SNCF mise sur les réseaux sociaux
L'application qui pourrait séduire de nouveaux acheteurs sachant que trois quart des 15-35 ans ont un profil Facebook.@ MaxPPP
Partagez sur :

La compagnie lance le 24 octobre prochain son service de réservation sur Facebook.

C'est une première en France. Après, la musique, les médias, la SNCF se met au commerce sur les réseaux sociaux. Le 24 octobre prochain, la compagnie ferroviaire lance "Petit voyage entre amis". Une application Facebook qui permet à un groupe d'amis d'organiser et de réserver simultanément leur voyage.

Réserver au même moment que ses amis

Avec ce nouveau dispositif en ligne, la compagnie ferroviaire compte toucher les jeunes voyageurs de 15 à 35 ans, c'est-à-dire plus de 17 millions de personnes. Une application qui pourrait séduire de nouveaux acheteurs sachant que trois quart des 15-35 ans ont un profil Facebook.

"On a tous été confrontés au même problème : on veut partir avec un ami et il faut s'organiser. Ce qu'on fait, c'est qu'on donne la possibilité à un groupe d'amis de se rendre sur la même plate-forme, au même moment. Ils sont sur Facebook, et à la fin, une fois qu'ils sont tous d'accord, ils peuvent commander", a expliqué Yves Tyrode, directeur de voyagesncf.com, interrogé par Europe 1.

Des fonctions à améliorer

Mais l'application présente toutefois quelques limites et mérite d'être perfectionnée. A titre d'exemple, il n'est pas possible, pour le moment, de payer séparément les billets. Un des voyageurs doit ainsi se sacrifier pour les autres et régler l'intégralité de la commande.

Interrogé par Europe 1, Pierre Matuchet, directeur technologie, assure que les usages vont être améliorés. "Ce n'est pas une application qui existe ailleurs. Donc on a beaucoup travaillé avec les ingénieurs de Facebook. Facebook, en résumé, c'est 600 développeurs qui mettent en ligne une nouvelle version toutes les deux heures. Donc nous devons nous adapter en fonction de ça", a-t-il expliqué.

Quoi qu'il en soit, cette application pourrait rapporter gros. A titre de comparaison, la  vente de billets par téléphone, lancée il y a moins d'un an, représente déjà 3% du chiffre d’affaires de voyagesncf.com.