La sécheresse restreint les moissons

  • A
  • A
La sécheresse restreint les moissons
@ REUTERS
Partagez sur :

Face au risque d’incendies, les moissons sont interdites durant les fortes chaleurs en Vendée.

Les agriculteurs vivent un été 2011 difficile. A la sécheresse et au manque de foin s’ajoute désormais en Vendée l’interdiction de moissonner en cas de forte chaleur. La préfecture espère ainsi limiter les risques d’incendie, favorisé par l’addition d’une forte chaleur, de la sécheresse et du vent.

42 départs de feu ont été enregistrés en l’espace de quatre jours en Vendée, détruisant 144 hectares de surface agricole. La préfecture a donc décidé d'interdire les moissons de 14 heures à 20 heures lundi et mardi.

"Une toute petite étincelle" peut suffire

"Avec ce phénomène de températures très élevées, le frottement des machines sur des silex ou des cailloux fait qu’une toute petite étincelle, même le frottement des ferrailles, peut tout embraser", a témoigné sur Europe 1 Joël Limousin, président de la FDSEA, la branche départementale du syndicat agricole FNSEA.

Lui-même victime de départ d’incendie, il a donc milité auprès du préfet pour demander la publication en urgence d’un arrêt d’interdiction. "Il en va de la sauvegarde de toute la paille que nous avons sur le territoire parce que les agriculteurs ont besoin de cette paille. Comme s’il n’y avait pas suffisamment de casse, il faut que les incendies s’y mettent", ajoute Joël Limousin.

Une liste de recommandations

En outre, la préfecture a émis plusieurs recommandations de sécurité pour les agriculteurs qui moissonnent aux heures autorisées. Il s'agit notamment, avant de commencer, de positionner un rotovator ou une tonne d'eau, attelés à un tracteur à proximité du lieu de travail pour pouvoir au besoin éteindre un début de feu.

Les agriculteurs sont aussi invités à s'équiper à bord de la moissonneuse batteuse d'un extincteur et d'un téléphone portable. La préfecture recommande aussi de procéder autant que possible à la coupe des céréales de nuit.