La route vers Tignes et Val d'Isère rouverte

  • A
  • A
La route vers Tignes et Val d'Isère rouverte
Tignes@ MAXPPP
Partagez sur :

24 heures après l'éboulement, l'accès à ces stations de ski a été rouvert partiellement.

Fin de vacances inattendue pour les adeptes de sport d'hiver qui auraient choisi la Savoie. Après 24 heures de blocage, la départementale 902, qui mène aux stations de Tignes et Val d'Isère, a été partiellement rouverte vendredi soir. Jeudi, 200 tonnes de roche étaient tombées, en amont du tunnel des Brévières, empêchant tout circulation.

Des géologues ont purgé la falaise avant que les rochers soient déblayés. La route a été ouverte par alternat jusqu'à 2 heures du matin dans la nuit de vendredi à samedi. Elle a ensuite été fermée jusqu'à samedi 7 heures, avant d'être rouverte, toujours avec la mise en place d'une circulation en alternance. "Il faudra sans doute couper la route pour effectuer des travaux complémentaires de sécurisation de la falaise, ce qui n'est pas possible samedi et dimanche en raison du trafic attendu", a indiqué Valérie Fanicher, directrice adjointe des routes au conseil général.

Le télésiège des Brévières en surchauffe

Certains vacanciers sont donc contraints de faire la navette entre les Brévières et leur station de ski, comme l'expliquent Richard et sa femme, sur Europe 1. Après avoir passé une nuit à Chambéry, le couple entreprend plusieurs allers et retours avec quelques bagages afin se rendre à leur appartement de Tignes.

"On est déjà monté ce matin, on est allé à notre appartement, avec un tout petit peu de bagages, parce que c'était marqué qu'on ne devait pas prendre des gros bagages, mais à priori, comme vous le voyez devant vous, ils acceptent toutes les valises. C'est bien organisé. Là, on est au pied du télésiège, et notre voiture est sur le parking contigu. On prend les bagages et on se fait un ou deux allers retours comme ça", raconte Richard.

Les taxis font le pied de grue

Sur le parking avoisinant le télésiège, justement, les chauffeurs de taxi font, quant à eux, la navette jusqu'à la gare. "J'attends d'autres clients, qui sont actuellement en vacances à Val d'Isère, qui vont descendre avec le télésiège, et je vais les récupérer pour les accompagner jusqu'à leur train, à la gare de Bourg-Saint-Maurice", raconte un chauffeur de taxi au micro d'Europe 1. "Eh puis on verra bien, il faut prendre son mal en patience", conclut-il.

Et à situation exceptionnelle, mesure exceptionnelle, vendredi, le télésiège des Brévières était gratuit toute la journée.