La révolution Free Mobile débarque

  • A
  • A
La révolution Free Mobile débarque
@ CAPTURE D'ECRAN FREE
Partagez sur :

Le quatrième opérateur de téléphonie mobile doit voir le jour mardi. Premières inscriptions à 9h30.

La fin du suspense approche. Après des semaines de rumeurs et de spéculations tous azimuts, Free doit dévoiler son offre de téléphonie mobile mardi. L’opérateur, détenteur de la quatrième licence, a convoqué les journalistes pour une conférence de presse. Mais aucune indication n’est donnée sur le motif  de cette invitation.

Un indice sur Twitter

Un site a toutefois été lancé pour l’occasion. Et depuis vendredi, une note est apparue sur l'écran télévisé des abonnés à la box Internet de Free, la freebox, les invitant à faire les premières démarches en vue de changer d'opérateur... pour les offres Free Mobile.

Le PDG de la maison-mère de Free, Xavier Niel, amateur de références codées, a confirmé cette annonce lundi sur Twitter, alors que l’opérateur a l'obligation de dévoiler ses offres commerciales d'ici le 12 janvier. "Les sanglots longs des violons de l'automne bercent mon coeur d'une langueur monotone", a écrit Xavier Niel, en référence au code utilisé par les alliés pour le débarquement du 6 juin 1944 sur les côtes normandes.

Les forfaits de Free sont très attendus car le PDG d'Iliad, Xavier Niel, promet, depuis 2008, de "diviser par deux la facture des Français" en téléphonie mobile. Trois offres pourraient ainsi être dévoilées, croit savoir le site Clubic. La première à 3,99 euros inclut 5 heures d’appels, illimité vers Free Mobile, Internet et Mails en 3G+ 2Go data, SMS illimités & MMS La deuxième à 7,99 euros offre 10 heures d’appels, illimité vers Free Mobile, Internet et Mails en 3G+ 5Go data, SMS et MMS illimités. La dernière à 14,99 euros propose un forfait 24 heures sur 24, illimité vers Free Mobile, Internet et Mails en 3G+ 25 Go data, SMS et MMS illimités.

La concurrence en marche

Les tarifs de la téléphonie mobile ont cependant déjà fortement baissé avant même l'arrivée de Free. Orange, Bouygues Telecom et SFR ont non seulement lancé, ces derniers mois, des offres moins chères mais répondant mieux à la segmentation du marché. Les opérateurs ont en effet pris en compte les personnes qui ne souhaitent pas changer de mobile pour faire des économies ou celles qui ne veulent pas être engagées pour une période donnée.

La concurrence a également inventé de nouveaux services comme les offres "quadruple play" d'abonnements groupés fixe-mobile-Internet-télévision moyennant une baisse du tarif glogal. Free, qui dispose déjà d'une base de près de 4,8 millions d'abonnés internet, est très attendu sur ce créneau.