La Réunion : 171 pompiers en renfort

  • A
  • A
La Réunion : 171 pompiers en renfort
171 pompiers supplémentaires de métropole et cinq tonnes d’équipement doivent arriver mardi pour participer à la lutte contre l'incendie à La Réunion.@ MaxPPP
Partagez sur :

La mobilisation s'intensifie pour lutter contre le feu dans le Parc national de l'île.

Les efforts se multiplient à La Réunion pour circonscrire le sinistre qui ravage le parc national de l’île depuis près d’une semaine. Quelque 171 pompiers supplémentaires de métropole et cinq tonnes d’équipement doivent arriver mardi pour participer à la lutte contre l'incendie. "Dans les moments difficiles qu'elle connaît, La Réunion peut compter sur la solidarité nationale", a affirmé le préfet Michel Lalande. "Il s'agit de la quatrième vague de renforts déployés sur décision du gouvernement depuis le début de l'incendie", a souligné le préfet. Au total, 400 pompiers spécialisés dans les feux de forêts venus de métropole.

Deux bombardiers en renfort

Face à la polémique grandissante sur les moyens engagés par l'Etat, le ministre de l'Intérieur et de l'Outre-mer Claude Guéant a annoncé lundi soir l'envoi de deux avions bombardiers d'eau Dash.

Le ministre a précisé avoir pris cette décision "au vu des informations communiquées lundi soir sur l'amélioration de la situation et la prise de contrôle de l'incendie" et a souligné qu'il s'agissait avec ces deux avions "d'accélérer l'extinction des feux et de commencer à traiter les secteurs difficiles à l'intérieur du périmètre incendie".

La nuit moins difficile que prévu

La nuit a été moins difficile que prévu sur le terrain, selon les pompiers. Aucune habitation n'a été touchée par le feu sur les hauteurs de Saint-Leu26 habitations avaient été évacuées préventivement. Les occupants ont pu regagner leur domicile dans la matinée.

Le lieutenant colonel Florent Hivert, porte-parole de la sécurité civile, a confirmé lundi sur Europe 1 que "la situation n'avait pas déngénré pendant la nuit". La surface parcourue par le feu s'établissait ce matin à 2.677 hectares", la même que la veille, a indiqué pour sa part la préfecture. "Localement le feu gagne encore du terrain et la zone parcourue reste active" en particulier sur le front ouest, a-t-elle précisé toutefois.

Une dizaine de personnes évacuées au Maïdo

Un nouveau foyer a éclaté lundi dans le secteur du Piton des orangers, au nord de la ligne de l'incendie, selon les informations d'Europe 1. Une dizaine de personnes ont dû être évacuées dans un village située sur l'îlet de Roche Plate, dans la zone touristique du Maïdo.

Sur le front sud "les pompiers continuent leur travail de refroidissement des lisières", selon la préfecture.  Plus de 800 personnes sont engagés sur le terrain dont 240 arrivés en renfort de métropole, jeudi, vendredi et dimanche.