La retraite à 60 ans, c'est fini

  • A
  • A
La retraite à 60 ans, c'est fini
@ REUTERS
Partagez sur :

Eric Woerth, le ministre du Travail, a confirmé cette option de réforme dans deux interviews.

"L'augmentation de la durée de cotisation est actée jusqu'en 2020 par la loi de 2003. Si on veut résoudre les difficultés de nos régimes d'ici à cette date et augmenter la durée d'activité dans les prochaines années, il faut donc agir également sur l'âge légal de départ à la retraite", avait expliqué Eric Woerth mardi, dans un entretien publié par le site internet de l'hebdomadaire Paris-Match. "On va repousser l'âge légal", a confirmé le ministre du Travail mercredi matin sur LCI.

Après plusieurs semaines de rumeurs et d'indiscrétions, le cap est donc fixé : le projet de réforme des retraites du gouvernement va conduire à repousser l’âge légal de départ à la retraite au-delà de 60 ans.

Reste à savoir à quel âge la nouvelle limite va être fixée. "Soyons clairs : aucune décision n'a encore été prise sur le niveau auquel il faudrait porter l'âge légal", a assuré Eric Woerth.

Le gouvernement sort du silence

A la veille de la "journée de mobilisation nationale" organisée jeudi par les syndicats, le gouvernement et la majorité présidentielle ont investi les médias sur cette question des retraites. "Les 60 ans ne sont pas un totem", a ainsi prévenu mardi le secrétaire général de l’UMP Xavier Bertrand. "Ça ne peut plus être 60 ans. L’espérance de vie a augmenté dans des proportions considérables. Notre pays, comme les autres doit se résoudre à intégrer cet élément", a renchéri le président du groupe UMP à l’Assemblée Jean-François Copé sur Europe 1.

Le ministre Eric Woerth a cependant réfuté toute idée de "concertation bidon" avec les partenaires sociaux depuis la mi-avril.

S’aligner sur le reste de l’Europe

Eric Woerth s’est justifié en invoquant les voisins européens : "la plupart des pays européens ont, comme l'Allemagne, augmenté l'âge de départ à la retraite ou la durée de cotisation. Ils ont tiré les conséquences de l'allongement de l'espérance de vie".

Invité sur Europe 1 mardi soir, l’économiste Nicolas Baverez est allé dans le même sens , affirmant "qu’il n’y a plus que la France qui soit à 60 ans. Tout le monde est entre 65 et 67, y compris les Grecs".

REAGISSEZ - Le gouvernement fait-il les bons choix pour réformer le système des retraites ?