La rafle du Vel d'Hiv dans l'oubli

  • A
  • A
La rafle du Vel d'Hiv dans l'oubli
@ MAXPPP
Partagez sur :

Selon un sondage, une majorité des moins de 35 ans ignore cet épisode de la Shoah.

"Avez-vous déjà entendu parler de la rafle du Vel d'Hiv ?" Non, ont répondu une majorité (57 à 67%) des moins de 35 ans interrogés à l'occasion d'un sondage publié lundi pour la commémoration des 70 ans de cet événement de la Seconde guerre mondiale.

Les 16 et 17 juillet 1942,13.152 juifs ont été raflés, dont 8.160 ont été enfermés par les autorités françaises au Vélodrome d'Hiver, un stade près de la Seine, dans le XVe arrondissement de Paris, avant d'être emmenés dans le camp de Drancy puis d'être déportés vers les camps d'extermination allemands. Seule une petite centaine de juifs survécurent à cette rafle.

25% des plus de 65 ans l'ignorent aussi

Dans le détail, le sondage CSA réalisé auprès de 1.056 Français selon la méthode des quotas montre que 67% des 15-17 ans, 60% des 18-24 ans, et 57% des 25-34 ans n'ont jamais entendu parler de la rafle du Vel d'Hiv. Mais 25% des plus de 65 ans ignorent également cet événement des 16 et 17 juillet 1942, pour une moyenne tous âges confondus de 42%.

"Moins d'un tiers des étudiants français savent que c'est la police française qui a procédé à la rafle du Vel d'Hiv (32%), et moins de la moitié des Français dans leur ensemble (46%)", souligne encore l'Union des étudiants juifs de France (UEJF), qui a commandé ce sondage, dans un communiqué.

"Pas la moindre idée"

Quelques jeunes ont affiché leurs lacunes sur le sujet au micro d'Europe 1. "Je ne vois pas", "pas la moindre idée", ou "c'est l'enlèvement des juifs par les nazis à Marseille", ont-ils notamment répondu à la question.

"Je n'en ai pas la moindre idée" :

Pour ceux qui en ont entendu parler, c'est en premier lieu grâce aux films et documentaires (87%), loin devant leur entourage (53%), l'école (49%) et Internet (21%), liste le sondage. En revanche, 85% des Français et 88% des jeunes de 18 à 24 ans "considèrent que la transmission de la mémoire de la Shoah est importante".

"Dégradation du niveau d'instruction"

Serge Klarsfeld, invité d'Europe 1 lundi, dit "avoir pris acte" de ce sondage qui montre une dégradation du niveau d'instruction de la jeunesse". L'avocat, "chasseur de nazis" avec sa femme Beate, estime qu'"aujourd'hui, l'histoire n'a plus beaucoup d'importance". Mais il estime toutefois "remarquable" l'enseignement de la Shoah.

Lundi, une cérémonie aura lieu à partir de 11 heures à la cité de la Muette, devant l'ancien camp d'internement d'où furent déportés vers les camps d'extermination des milliers de Juifs, victimes notamment de la grande rafle de juillet 1942, a indiqué le rabbin Moché Lewin, porte-parole du Grand Rabbin de France.