La raffinerie de Dunkerque va fermer

  • A
  • A
La raffinerie de Dunkerque va fermer
@ MAX PPP
Partagez sur :

La justice a tranché cette fois dans le sens de la direction du groupe Total.

La raffinerie de Dunkerque ne devrait pas redémarrer. Le tribunal de grande instance de Nanterre a en effet autorisé vendredi le groupe pétrolier Total à "ne pas procéder au redémarrage de l'activité" de la raffinerie des Flandres, dans le Nord.

Ce jugement va à l’encontre d’une autre décision de justice, rendue en juin dernier par la cour d’appel de Douai. Cette juridiction avait ordonné le redémarrage de la raffinerie dans un délai de 15 jours. La CGT disait alors avoir obtenu une "victoire historique".

Au cœur de ce dossier qui agite Dunkerque depuis 2009, se trouve la décision prise par Total de fermer définitivement la raffinerie de Dunkerque. Pour contrecarrer ce projet, les syndicats ont présenté un recours devant la justice sur la forme, mettant en avant que la direction n’avait pas informé les représentants du personnel dans les termes prévus par la loi.

La justice a conclu vendredi que Total avait bien "commis une entrave aux prérogatives des instances de représentation du personnel". D’où la condamnation à payer une amende de 5.000 euros. Mais pour le reste, la direction du groupe pétrolier a "conduit une procédure régulière sur le projet d'évolution de l'établissement", assure la justice.

L’avenir de la raffinerie de Dunkerque est donc plus que jamais en suspens. Le ministre de l’Industrie Christian Estrosi, avait pourtant promis en juin dernier qu’il "ne pouvait y avoir de cessation d’activité de l’entreprise tant qu’il n’y avait pas une activité industrielle de substitution".