La psychiatrie pour Tony Meilhon ?

  • A
  • A
La psychiatrie pour Tony Meilhon ?
Après une nouvelle tentative de suicide de Tony Meilhon, ses gardiens de prison demandent à ce qu'il soit transféré dans un établissement psychiatrique.
Partagez sur :

Un syndicat de gardiens de prison demande que le détenu bénéficie d'une prise en charge spécifique.

C'est la tentative de suicide de trop pour les surveillants de prison. Le syndicat Ufap-Unsa de la prison où est incarcéré Tony Meilhon demande que le meurtrier présumé de la jeune Laetitia soit pris en charge dans un établissement psychiatrique.

Une nouvelle tentative de suicide

Arrêté le 20 janvier, Tony Meilhon a absorbé des médicaments mardi alors qu'il était détenu à la prison de Vezin-le-Coquet en Ille-et-Vilaine. Il était toujours hospitalisé au CHU de Rennes mercredi matin et son pronostic vital n'est pas engagé.

"Le pire a été évité grâce à l'intervention rapide des agents affectés dans son secteur", écrit le syndicat pénitentiaire dans un communiqué. Il demande par ailleurs que Tony Meilhon "soit pris en charge par des professionnels du médical dans un établissement psychiatrique et non plus par des professionnels de sécurité dans un établissement pénitentiaire".

"La prison ne doit pas être la roue de secours"

"Nous demandons à ce que la prison ne soit pas la roue de secours" des établissements psychiatriques, où les places sont limitées, a déclaré un représentant syndical. "Notre vocation est de garder, pas de donner des soins psychiatriques", a-t-il ajouté.

Tony Meilhon avait déjà été hospitalisé après avoir absorbé des produits d'entretien, le 13 février dernier. Il avait ensuite été placé en unité pour malades difficiles (UMD) à Plouguernével dans les Côtes d'Armor. Tony Meilhon était revenu depuis une quinzaine de jours à la prison de Vezin-le-Coquet. Selon des sources pénitentiaires, il avait demandé à rester en hôpital psychiatrique lors de sa réincarcération.

Laetitia Perrais, 18 ans, a disparu le soir du 18 janvier près de Pornic en Loire-Atlantique. Tony Meilhon a affirmé l'avoir accidentellement tuée mais a toujours refusé d'indiquer où il avait dissimulé le corps. La tête, ainsi que les membres supérieurs et inférieurs de Laetitia ont été retrouvés le 1er février dans une carrière inondée à Lavau-sur-Loire. D'importantes recherches n'ont pour le moment pas permis de retrouver le tronc de la jeune fille.