La provocation de Fofana en prison

  • A
  • A
La provocation de Fofana en prison
Un homme se présentant comme Youssouf Fofana, incarcéré depuis 2009, aurait posté des vidéos sur Internet.@ CAPTURE D'ECRAN
Partagez sur :

Le chef du Gang des barbares, incarcéré depuis 2009, aurait posté des vidéos sur Internet.

"Je suis Fofana Youssouf, un jeune musulman, avec des faiblesses, d'origine africaine, de banlieue". Barbe fournie, lunettes noires et keffieh sur la tête, un homme qui se présente comme le cerveau du Gang des barbares apparaît sur une quinzaine de vidéos postées sur internet en novembre dernier. Incarcéré à la prison de Clairvaux pour le meurtre Ilan Halimi en 2006, Youssouf Fofana tient des propos antisémites.

L'une des vidéos, qui dure plus de cinq minutes, avait déjà été vue 2.600 fois mercredi matin. L'homme, qui parle parfois en arabe, se présente comme le "symbolique trophée de guerre des sionistes de New York" et loue "Al-Qaida et les combattants de la cause d'Allah".

Filmé dans sa cellule de Clairvaux ?

Celui qui dit être Youssouf Fofana se filme devant un dessin représentant le continent africain, à l'intérieur duquel se trouve un poing ganté de noir, et entouré d'un sabre et d'une pompe à essence. La feuille est fixée au mur avec des morceaux d'adhésif sur lesquels on peut lire les inscriptions "chaussu" et "Clairva". Selon des sources syndicales, l'adhésif serait bien celui utilisé pour refermer les cartons de chaussures fabriqués dans les ateliers de la prison de Clairvaux par les prisonniers. Par ailleurs, ces sources syndicales disent avoir clairement reconnu le crépis vert des murs et le montant de la fenêtre, comme faisant bien partie des locaux de la prison.

Une source judiciaire a toutefois refusé de confirmer que les vidéos ont été tournées depuis une cellule de la prison de Clairvaux, où Fofana est incarcéré depuis février 2011 - et considéré comme "DPS", détenu particulièrement surveillé. "Une fouille de la cellule de Fofana a été effectuée. Mais aucun appareil d'enregistrement n'y a été découvert", a-t-on indiqué.

Deux enquêtes ouvertes

Une double enquête, judiciaire et administrative, a été ouverte pour comprendre comment Youssouf Fofana a pu se filmer et poster les vidéos sur internet. Le parquet de Troyes a ouvert une enquête pour "provocation non suivi d'effet au crime ou au délit", "apologie directe et publique d'un acte de terrorisme" ainsi que "provocation à la discrimination raciale et religieuse par parole, écrit, image par voie électronique". Il a également demandé à "faire disparaître les scandaleux documents dans les 'plus brefs délais'", indique Le Figaro.