La "politique du médicament" en question

  • A
  • A
La "politique du médicament" en question
Partagez sur :

Des médecins demandent, dans le JDD, un répertoire officiel pour limiter des médicaments.

Ils veulent recenser les 600 à 1.000 médicaments "vraiment utiles". Des professeurs de médecine parisiens appellent dimanche dans le JDD les pouvoirs publics à réformer "la politique du médicament" et à publier un répertoire officiel, estimant qu'on pourrait "sans dommage" diviser par quatre le nombre des médicaments consommés par les Français.

"Les Français consomment trop de médicaments inutiles et exagérément coûteux. Sans dommage, on pourrait diviser leur nombre par quatre, passant de 4.000 à 1. 000 médicaments. La responsabilité est partagée entre les industriels, l'Etat, et les prescripteurs", jugent les professeurs Jean-François Bergmann (interniste, hôpital Lariboisière), Alain Gaudric (opthalmologiste, hôpital Lariboisière), Eric Thervet (néphrologue, hôpital Pompidou), François Chast (pharmacien des hôpitaux Hôtel Dieu) et André Grimaldi (diabétologue, hôpital de la Pitié-Salpêtrière).

Les signataires de cet appel, intitulé "Pour une autre politique du médicament", exhortent ainsi l'État à "programmer la publication rapide d'un livre blanc des médicaments pour aider les médecins à prescrire mieux et moins et éclairer le grand public".