La police ouvre cinq comptes sur Twitter

  • A
  • A
La police ouvre cinq comptes sur Twitter
@ Capture Twitter
Partagez sur :

INTERNET - La police va se servir de cet outil instantané pour "diffuser des informations générales".

Cinq directions départementales de la sécurité publique (DDSP) ont ouvert à titre "pilote" des comptes Twitter locaux de la police nationale, a-t-on appris lundi. Ces comptes visent à compléter celui de la police nationale @pnationale, ouvert il y a plusieurs mois.

Et les départements choisis, sont... Choisis aux quatre coins de la France pour leur représentativité, les départements pilotes sont, outre la Loire-Atlantique (@pnationale44), l'Ille-et-Vilaine (@pnationale35), le Pas-de-Calais (@pnationale62), le Bas-Rhin (@pnationale67) et les Alpes-maritimes (@pnationale06). "Il s'agit d'un outil parmi d'autres pour diffuser des informations générales comme la prévention ou le recrutement mais aussi des informations opérationnelles comme des appels à témoin après un accident routier ou une disparition inquiétante".

En phase d'expérimentation jusqu'en mars. "Nous sommes en phase d'expérimentation jusque fin mars", a expliqué le directeur de la DDSP 44, Jean-Christophe Bertrand. A l'issue, "nous allons compiler nos expériences et en tirer les éléments d'instruction" dans la perspective de la généralisation des comptes Twitter à l'ensemble des DDSP. S'il n'est pas attendu de "concurrence" entre les comptes départementaux sur le nombre de "followers", les directions départementales n'ont pas hésité à envoyer des invitations à s'abonner, aux principaux twittos de leurs zones. Et après moins d'un mois d'existence, @pnationale06 menait lundi avec 250 abonnés, contre 172 pour @pnationale44.

Parmi les tweets, outre les classiques conseils anti-cambriolages ou appels à témoins, certains visent à faire connaître ou valoriser - sous réserve du respect du secret de l'instruction - les opérations réussies de la police.