La pénurie de profs se fait déjà sentir

  • A
  • A
La pénurie de profs se fait déjà sentir
@ MAXPPP
Partagez sur :

La rentrée 2012 est marquée par des sureffectifs dans les salles de classe.

Des classes surchargées, des profs manquants. A peine la rentrée démarrée, la pénurie de profs se fait déjà sentir. Principale conséquence ? Les salles de classe sont surchargées : +10% en moyenne, s'alarment les syndicats d'enseignants.

Les départements ruraux sont les plus touchés

Les départements ruraux sont les plus touchés. Dans les Côtes d'Armor, par exemple, on compte en moyenne 10 enfants de plus par école primaire. Le Puy-de-Dôme est encore plus touché puisque les écoles maternelles doivent accueillir généralement 30 élèves supplémentaires.

Dans la maternelle Jules Simon à Saint-Nazaire, en Loire-Atlantique, les parents d'élèves ont choisi l'humour pour protester contre la fermeture d'une classe. Jeudi, un drôle d'élève a fait sa rentrée. "Vincent P.", un mouton noir d'Ouessant, en hommage à Vincent Peillon, le ministre de l'Education nationale.

mouton

Le secondaire n'est pas épargné

"Depuis hier matin, Vincent vient à l'école que nous occupons avec les autres parents d'élèves car l'inspection académique a décidé de fermer notre 11ème classe pour un seul élève manquant", explique Pascale Chamouillet, la présidente de la Fédération des conseils de parents d'élève de l'école. L'animal est donc ironiquement leur dernière chance, les 287 élèves grâce auquel la classe pourrait rester ouverte.

Le secondaire n'est pas plus épargné par la pénurie. Dans l'académie de Créteil, la pénurie de profs est criante. Au collège Henri-Barbusse, en Seine-Saint-Denis, en grève jeudi, il manque toujours cinq profs, un gestionnaire et une infirmière scolaire. Au collège Iqbal Masih, deux salles de classes pour accueillir une centaine de nouveaux élèves.