La pause déj' n’est plus ce qu’elle était

  • A
  • A
La pause déj' n’est plus ce qu’elle était
@ MAXPPP
Partagez sur :

INFO E1 - Elle a beaucoup changé au fil des années. Elle dure 22 mn contre 1h38 il y a 20 ans.

Devant son ordinateur ou au bistrot avec les collègues, à la cantine ou fait maison… la pause déjeuner se décline sous de multiples formes. Au fil des ans, cette coupure de travail a nettement évolué. Selon une étude du groupe de protection social Malakoff Medéric réalisée sur 3.500 salariés, qu’Europe 1 révèle en avant-première, les habitudes des travailleurs français en la matière ont bien changé. D’abord, la durée de la pause de midi n’a cessé de baisser, pour atteindre aujourd’hui 22 minutes en moyenne. Contre… 1h38 il y a 20 ans, selon une étude de l'INPES citée par Malakoff Medéric.

Parmi les enseignements, les Français rentrent moins déjeuner chez eux. Ils sont 29% à le faire contre 34% il y a deux ans. Mais cela reste quand même la pratique la plus répandue. La grande tendance du moment, liée en partie à la crise, c’est de préparer son repas chez soi. 28% des personnes interrogées assurent manger au bureau son propre casse-croûte, fait maison. 

"Il y a aussi une raison financière"

"Il y a une raison diététique, et aussi, quand vous n’avez pas trop le temps, c’est plus pratique de manger rapidement au bureau et ensuite d’aller vaquer à ses occupations avant de revenir pour travailler", témoigne Sylvie, employée d’une entreprise de services à Marseille, pour Europe 1. Avant de concéder : "je crois qu’il y a aussi un peu une raison financière. Parce que c’est vrai, bien qu’on ait des tickets restaurant, c’est un budget."

Beaucoup préfèrent donc économiser l’aller-retour vers le domicile, coûteux en argent et en temps. Et puis il y a aussi la charge de travail, les dossiers qui parfois s’accumulent. D’où l’intérêt de gagner du temps en amont. "La stratégie pour s’amener des petits plats préparés, c’est de faire deux-trois jours avant, en plus grande quantité, de se faire de petits Tupperwares pour amener au bureau. Si on a des contraintes professionnelles, ça nous permet d’avancer sur nos dossiers", explique Stéphanie, employée de la même société marseillaise.

"Si possible sortir, s’aérer"

En fait, l’étude montre que la pause de midi est devenue la variable d’ajustement de journées parfois bien remplies. Elle est pourtant essentielle pour l’équilibre et pour prévenir le stress. "La première chose, c’est effectivement de manger équilibré, sain. Ce n’est pas incompatible non plus avec l’idée de se faire plaisir, donc si ça peut être bon, c’est effectivement mieux", détaille Anne-Sophie Godon, directrice prévention santé chez Malakoff Mederic.

"La deuxième chose, c’est qu’il faut prendre du temps, un vrai temps. Ce temps minimal doit être d’à peu près 30 minutes. Et le troisième conseil, c’est de sortir si possible, de s’aérer, et je rappelle que le Code du travail interdit aux salariés de déjeuner sur leur bureau". La météo quasi estivale annoncée sur toute la France devrait permettre à de nombreux salariés de suivre ce dernier conseil.