La pause café coûtera plus cher

  • A
  • A
La pause café coûtera plus cher
@ MAXPPP
Partagez sur :

Pour la première fois depuis dix ans, les prix aux machines électroniques pourraient augmenter.

Buveurs de café ou mangeurs de sandwiches des distributeurs, la hausse des prix vous guette. Pour la première fois depuis dix ans, le secteur de la distribution automatique envisage d'augmenter ses prix. En cause, la flambée du prix des matières premières comme le café et la baisse de consommation liée notamment au chômage.

A ce jour, difficile cependant de prédire la hausse du prix du gobelet de café, des barres chocolatées, des sandwiches ou des sodas vendus dans ces automates dont la grande majorité (83%) sont implantés dans les entreprises.

Une situation "intenable"

Pour Jean-Marc Nigond, président de la Chambre syndicale de vente et services automatiques (Navsa), la hausse se ferait au cas par cas, dans le cadre de la négociation de chaque contrat.  Selon lui, la situation actuelle est "intenable".

Les fournisseurs ont répercuté la flambée du café ou du sucre, a souligné la Navsa, craignant une pression supplémentaire avec le projet de "taxe sodas" examiné par le Parlement. La distribution automatique pâtit aussi de la hausse du carburant, puisque l'approvisionnement et l'entretien des machines impliquent de nombreuses tournées.

Deux années de baisses…

Entre 2009 et 2010, les ventes des distributeurs automatiques ont baissé de 0,8% à 2 milliards d'euros, après avoir déjà reculé de 6,6% entre 2008 et 2009.

La France compte 625.000 automates, soit un pour 103 habitants, dont 70% de distributeurs de boissons chaudes et 30% de distributeurs de boissons conditionnées (canettes, bouteilles) et de produits alimentaires.

Outre les entreprises, les distributeurs automatiques sont installés à 8% dans les transports publics, 4,6% dans les lieux de santé comme les hôpitaux, 1,6% sur les lieux de loisirs comme les hôtels ou les musées et 1% sur les lieux d'enseignement.