Là où la burqa va être interdite

  • A
  • A
Là où la burqa va être interdite
@ Max PPP
Partagez sur :

Le Figaro s’est procuré le rapport de la mission parlementaire sur le voile intégral.

Les députés de la mission parlementaire sur le voile intégral ne doivent rendre leur rapport définitif que mardi prochain, le 26 janvier. MaisLe Figaro annonce vendredi s’être procuré le document. Principal enseignement : les parlementaires qui planchent depuis juillet sur le sujet ne préconisent pas une loi qui interdirait de façon générale la burqa. Ils plaident plutôt pour des "dispositions législatives pour bannir du service public" le voile intégral.

Dans le détail, seraient concernés par ces interdictions localisées : les administrations, les hôpitaux, les écoles ainsi que les transports publics. Le voile intégral pourrait également être banni de tous les lieux qui accueillent du public. "Il faut leur rendre la vie impossible, pour endiguer le phénomène", résume un député cité par Le Figaro.

Parmi les pistes qui ont été écartées : le "contrôle d'identité systématique", le refus de délivrer un "titre de séjour de longue durée" ou de procéder au regroupement familial. "L'intégrisme" pourrait en revanche devenir "un motif de refus de naturalisation".
Avant de mettre en place ces interdictions multiples, les membres de la mission parlementaire proposent de faire voter une résolution à l’Assemblée. Ce serait l’occasion de "rappeler les valeurs fondamentales de la République et d'offrir un temps pour la pédagogie et la médiation", indique Le Figaro.

Reste à savoir ce que le gouvernement et les parlementaires vont faire de ces préconisations. François Fillon avait mis en garde mercredi les parlementaires contre toute "précipitation" alors que Jean-François Copé, le chef de file des députés UMP, avait annoncé le dépôt d’une proposition de loi en vue d’interdire la burqa.