La nouvelle vie de Philippe El Shennawy

  • A
  • A
La nouvelle vie de Philippe El Shennawy
@ PHOTOPQR/LA PROVENCE/AVIGNON
Partagez sur :

Après 38 ans derrière les barreaux, l'un des plus anciens détenus de France sera libéré vendredi.

L'info. Pour ce jour qu'elle attend depuis tant d'années, Martine a tout prévu. Son mari, Philippe El Shennawy, sort de prison vendredi, après 38 ans passés derrière les barreaux. Le tribunal d'application des peines de Créteil a approuvé mercredi la demande de libération conditionnelle de celui qui est l'un des plus anciens détenus de France. Et va redécouvrir la vie de l'autre côté des barreaux.

Créteil après Fresnes. Vendredi matin, Martine ira chercher à la prison de Fresnes celui qu'elle a épousé il y a 26 ans alors qu'il était incarcéré. Elle l’emmènera ensuite dans le petit appartement de Créteil où elle habitait seule, jusqu'à présent. Là, ils retrouveront leurs proches et le comité de soutien de Philippe.

"De la 'barbaque' et du champagne". Des retrouvailles en petit comité que Martine a réglées dans les moindres détails. Notamment le menu du buffet. "Le champagne et les coupes sont prêts. Il y aura aussi de la viande rouge, qu'il aime mais qu'il ne mange pas en prison depuis tant d'années. Des choses fraîches mais surtout comme il dit 'de la barbaque, de la barbaque' !", a détaillé Martine au micro d'Europe 1.

Des horaires stricts. Dans les mois qui viennent, Philippe El Shennawy ne sera pas vraiment libre. Sa vie sera rythmée par le bracelet électronique qu'il portera à la cheville et les horaires à respecter, prévus par sa libération conditionnelle. Il pourra ainsi sortir entre 7 heure et 19 heures en semaine, pour aller travailler. A 60 ans, El Shennawy a été embauché comme chef de projet dans une entreprise d'événementiel.

Pas de week-end à Deauville. Mais Philippe et Martine ne pourront pas sortir en amoureux le soir et ne pourront s'accorder que quelques heures hors de chez eux le week-end. Trop peu pour celle qui a attendu si longtemps pour pouvoir mener enfin une vie de couple normale. "On ne pourra pas aller au cinéma. Le samedi, si je veux prendre la voiture pour aller à Deauville voir la mer, il ne pourra pas y aller. Il a le droit à trois heures de sortie le week-end, et en trois heures, on ne peut pas faire l'aller-retour", regrette Martine.

"En prison chez sa femme". "Ce n'est pas une vie normale qu'il va avoir. C'est une prison dorée. Il sera en prison chez sa femme", ironise celle qui brûle d'envie de découvrir la routine avec son mari.

sur le même sujet, sujet,

L'INFO - Philippe El Shennawy bientôt libéré après 38 ans de prison

INTERVIEW E1 - Martine El Shennawy : "laissez le sortir"