La mère de Merah en garde à vue 15 jours avant la sœur

  • A
  • A
La mère de Merah en garde à vue 15 jours avant la sœur
@ MaxPPP
Partagez sur :

INFO E1 - Les enquêteurs souhaitaient notamment entendre Zoulikha Aziri sur la présence de son fils à son domicile dans les jours précédant les tueries.

INFO. Selon les informations d'Europe 1, la mère de Mohamed Merah, Zoulikha Aziri, a été entendue sous le régime de la garde à vue pendant 24 heures, en région parisienne, une quinzaine de jours avant l'interpellation et l'audition de sa fille Souad, survenues lundi à Toulouse.

Enquête sur une connexion à internet. Pendant cette audition d'une durée de 24 heures, les enquêteurs ont notamment cherché à vérifier si son fils Mohamed était présent au domicile maternel le 4 mars 2012 aux alentours de 23 heures. Ce soir-là, une connexion a été enregistrée depuis l'ordinateur de l'appartement de Zoulikha Aziri vers une petite annonce, postée sur internet par le parachutiste Imad Ibn Ziaten, première victime de "tueur au scooter", assassiné le 11 mars 2012. La mère de Mohamed Merah confirme avoir été entendue par les enquêteurs et explique avoir nié toute présence de son fils chez elle ce jour-là.

La sœur entendue pour "ouvrir et fermer toutes les portes". Depuis lundi soir c'est au tour de Souad Merah d'être auditionnée par les policiers de la sous-direction anti-terroriste de Paris et de la police judiciaire toulousaine, à Toulouse cette fois. La sœur de Mohamed Merah était toujours entendue mardi dans cadre de l'enquête sur les complicités dont aurait bénéficié le "tueur au scooter" en 2012 pour commettre ses sept meurtres au nom du djihad. Cette garde à vue a été prolongée de 24 heures dans l'après-midi. Toutefois cette mesure relèverait, à ce stade, de la volonté des enquêteurs "d'ouvrir et fermer toutes les portes", sans pour autant laisser prévoir un rebondissement, selon des sources proches de l'enquête.

Une trentaine d'auditions, trois mis en examen. Depuis mars 2012, les policiers placés sous l'autorité des juges antiterroristes ont entendu une trentaine de personnes en garde à vue pour tenter de savoir comment Merah s'était procuré ses armes et de quel soutien matériel ou financier il avait pu bénéficier. La plupart ont été rapidement relâchées. Mais trois hommes ont été mis en examen: Abdelkader Merah, le frère de Mohamed, Mohamed Mounir Meskine, un ami de quartier des Merah, et Fetha Malki. Ce dernier est soupçonné d'avoir fourni une partie de son armement à Merah. Lui et Abdelkader restent écroués.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460

INFO - Abdelkader Merah reste en prison

INFO - Souad Merah : l'enquête classée sans suite

INFO - La soeur de Merah entendue par la police

ZOOM - L'étrange mea culpa de Souad Merah

INFO - Enquête ouverte sur la sœur de Merah