La mère de Kalinka dans l'incertitude

  • A
  • A
La mère de Kalinka dans l'incertitude
La mère de Kalinka est restée persuadée de l'innocence du Dr Krombach pendant 27 ans@ MAXPPP
Partagez sur :

Longtemps restée en retrait de l'affaire Krombach, son ex-femme se pose maintenant des questions.

Le procès Krombach se poursuivra bien. Dans ce face-à-face qui oppose l'Allemand Dieter Krombach, accusé du meurtre de sa belle-fille Kalinka en 1982 et le père de la victime, André Bamberski, une troisième personne, peu entendue jusqu'à présent, vient s'ajouter aux protagonistes. Il s'agit de la mère de Kalinka. Longtemps convaincue de l'innocence de son ex-époux le Dr Krombach, elle a aujourd'hui des doutes.

"Elle veut ce procès"

Alors que la cour d'assises de Paris a tranché mercredi en faveur de la poursuite du procès après la demande de renvoi déposée la veille par les avocats de Krombach, son ex-épouse veut à présent en savoir davantage.

Cette dernière a pris place la veille, entre ses deux anciens maris, sur le banc des parties civiles. "Elle veut ce procès ici et maintenant", assène son avocat, Me Parra-Bruguière. "Les mois qui viennent de passer ont été extrêmement difficiles pour elle car elle a été chamboulée. Elle a été fermement convaincue de l'innocence de Krombach pendant quasiment 27 ans", confie-t-il au micro d'Europe 1.

"Qu'il réponde aux questions"

"Les doutes qu'elle n'avait pas sur cette procédure, elle les a maintenant. Elle est dans le questionnement, la seule chose qu'elle souhaite maintenant, c'est qu'il réponde aux questions", ajoute l'avocat.

Reste à savoir si cette femme, face à son ex-mari dans le banc des accusés, qu'elle n'avait pas vu depuis 1989, tiendra le coup. "Elle a été émue par le fait que le Dr Krombach soit semble-t-il diminué", précise Me Parra-Bruguière. L'avocat pointe une possible tentative de manipulation de la part du Dr Krombach vis-à-vis de son ex-épouse. "Il l'a beaucoup regardée, doit-on analyser cela comme un appel au secours face à celle qui ne l'avait pas jusqu'alors accusé ?", s'interroge-t-il.