La mère d’Elodie anéantie

  • A
  • A
La mère d’Elodie anéantie
@ FACEBOOK
Partagez sur :

Le chauffeur qui a renversé la jeune fille, en 2010, a été condamné mercredi à trois ans de prison.

"Cinq ans c’est rien ! ca veut dire que dans peu de temps il est dehors", se désole la mère d’Elodie. Le tribunal correctionnel de Paris a condamné mercredi un automobiliste de 21 ans qui avait pris la fuite après avoir percuté mortellement Elodie, 23 ans, à cinq ans de prison, dont deux avec sursis.

Le conducteur, Jean Mécène Mathurin, en détention provisoire depuis un an, a été reconnu coupable d'"homicide involontaire" et "non assistance à personne en danger". Sa peine est assortie d'une mise à l'épreuve pendant trois ans. Le tribunal a également annulé son permis de conduire, qu'il ne pourra pas repasser avant cinq ans.

"Moi ma fille elle a pris perpétuité"

Son passager, Hicham Mayskhoun, 21 ans également, a été condamné à 18 mois de prison dont 10 mois avec sursis, assortis d'une mise à l'épreuve pendant deux ans, pour "non assistance à personne en danger" et "abstention volontaire d'empêcher un crime ou un délit contre l'intégrité d'une personne". Il était absent à l'énoncé du jugement.

Une peine jugée insuffisante par la mère de la jeune fille. "Moi ma fille elle a pris perpétuité", a-t-elle déclaré au micro d’Europe 1. "Ce n’est pas possible, ce n’était pas involontaire, ils ont pris une voiture qui n’était même pas à eux et ils ont brulé un feu rouge, ils avaient bu et quand ils ont eu l’accident, ils sont sortis de la voiture et ils ont rigolé", raconte, en larmes, la maman d’Elodie. "Ils ont détruit ma vie, et surtout celle de ma fille".

"Ce n’est pas possible, ce n’était pas involontaire" :

Le parquet avait requis des peines plus lourdes de 6 à 7 ans de prison pour le conducteur, et 12 à 18 mois de détention pour son passager. Le 14 janvier 2010, vers 02h10, Elodie Monteiro avait été heurtée par une voiture qui circulait à vive allure dans le IVe arrondissement de Paris. Sous la violence du choc, elle avait été projetée à une dizaine de mètres. Souffrant d'un grave traumatisme facial, elle était morte des suites de ses blessures.

Au moment des faits, l'affaire avait choqué car, selon un témoin, les jeunes auraient "rigolé" alors que la jeune femme gisait sur la chaussée. A l'audience, il y a un mois, les deux prévenus avaient reconnu ne pas avoir porté secours à la victime, mais nié avoir ri.

Selon l'accusation, les trois occupants de la voiture - dont un mineur qui sera jugé ultérieurement par un tribunal pour enfants - auraient slalomé entre les files, brûlé plusieurs feux rouges et roulé à une vitesse excessive, tout en étant sous l'emprise de l'alcool et du cannabis. Après l'accident, ils seraient restés quelques minutes sur place, avant de prendre la fuite à l'arrivée de la police, qui les avait interpellés un peu plus tard.

Le 14 janvier 2010, un chauffard a renversé Elodie, une jeune fille de 23 ans, qui circulait à scooter. Le conducteur était alors descendu de son véhicule après le choc et avait ricané avant de prendre la fuite.