La menace de pénurie s'éloigne à Roissy

  • A
  • A
La menace de pénurie s'éloigne à Roissy
L'aéroport de Roissy dispose de deux ou trois jours de réserves de kérosène seulement.@ MAXPPP
Partagez sur :

L'oléoduc qui ravitaille les aéroports parisiens a été remis en service samedi soir.

Les aéroports parisiens, notamment celui de Roissy, ne devraient pas manquer de kérosène en début de semaine prochaine. L'oléoduc qui les livre est à nouveau complètement en service, a annoncé samedi soir la direction générale de l'aviation civile (DGAC). "Je suis serein", a déclaré Patrick Gandil, directeur général de la DGAC.

Risque de pénurie à Nantes

Cette annonce éloigne les craintes de pénurie, alors que le ministère de l'Ecologie s'inquiétait samedi matin d'un manque de kérosène dans les aéroports français. Seul l'aéroport de Nantes s'est trouvé vendredi "dans une situation critique", suite à une pénurie de kérosène, et plusieurs vols ont du être annulés, a indiqué le directeur général de la DGAC. "C'est le seul gros aéroport dans cette situation", a précisé Patrick Gandil. Des camions ont ravitaillé depuis l'aéroport de Nantes mais celui-ci risque de se retrouver à nouveau dimanche en manque de carburant pour les avions, indique la DGAC

"Tous les efforts possibles"

A l'unisson du ministère de l'Ecologie, l'Union française des industries pétrolières assuraient faire "tous les efforts possibles pour qu'il n'y ait pas de rupture d'approvisionnement" dans le pays et notamment aux aéroports parisiens. Concernant spécifiquement les carburants, le ministère de l'Ecologie assure que, grâce au déblocage des réserves et les importations, il n'y a aucun problème jusqu'au "début du mois de novembre".