La Manif pour tous surveillée de (très) près

  • A
  • A
La Manif pour tous surveillée de (très) près
@ MaxPPP
Partagez sur :

INFO E1 - Quelque 2.500 hommes seront mobilisés pour éviter tout débordement dimanche.

INFO. Dimanche sera une nouvelle journée de manifestations à Paris. Après les graves débordements de la semaine dernière du mouvement baptisé "jour de colère" et ses 19 policiers blessés, cette fois c'est la "Manif pour tous" qui appelle à descendre à nouveau dans la rue. Il s'agit de protester notamment contre l'ouverture de la procréation médicalement assistée aux lesbiennes.  Selon les informations d'Europe1, les forces de l'ordre seront mobilisées en nombre pour prévenir les dérapages. La préfecture de police s'apprête à déployer un impressionnant dispositif de sécurité, car la mobilisation s'annonce considérable. A l'Elysée, on surveille ça de près également.

2.500 hommes sur le qui-vive. Selon les services de renseignement, quelque 100.000 personnes sont attendues dans la rue. Pour contenir tout débordement, une douzaine de compagnies de CRS, une douzaine d'escadrons de gendarmes mobiles et six compagnies d'interventions parisienne seront sur le pont, selon les informations d’Europe 1. Soit au total plus de 2.500 hommes rien que pour le maintien de l'ordre, l’équivalent de trente unités mobiles. Un dispositif plus important encore que pour la nuit de la Saint-Sylvestre.

"Pas là pour servir de bouc-émissaire, de défouloir". Un dispositif lourd qui démontre bien que des dérapages sont craints. D’autant plus que les manifestants se sont radicalisés, constate Thierry Boutier, délégué national CRS du syndicat majoritaire Unité SGP Police, au micro d’Europe 1 : "les manifestants cherchent vraiment à défier l’autorité et à agresser physiquement les forces de l’ordre en place. Il ne faut pas se tromper de cible. Mes collègues ne sont pas là pour servir de bouc-émissaire, de défouloir ou de cibles. C’est intolérable aujourd’hui que l’on puisse encore avoir des blessés sur des actions de maintien de l’ordre dans un état de droit au 21e siècle."

Le tracé en question. Quant au parcours de la manifestation, il fait encore débat. Les organisateurs voudraient défiler jusqu'à la Concorde. "Hors de question", le site est beaucoup trop sensible, estime la Préfecture de Police. La préfecture de police propose que la manifestation de dimanche se termine place des Invalides. Ce que refuse la Manif pour tous qui refuse de tomber "dans cette souricière". Une ultime réunion aura lieu vendredi soir pour arbitrer. 

sur le même sujet, sujet,

MANIF POUR TOUS - l'Elysée sur le qui-vive

L'INFO - Vaste (et violente) manifestation anti-Hollande à Paris