La Manif pour tous a mobilisé 80.000 personnes

  • A
  • A
La Manif pour tous a mobilisé 80.000 personnes
La Manif pour tous espère une mobilisation record.@ Reuters
Partagez sur :

ESSENTIEL - A Lyon, à Paris, des manifestants ont protesté contre le futur projet de loi sur la famille.

#L'ESSENTIEL

- 80.000 personnes selon la police, 500.000 selon les organisateurs

- Le cortège parisien est parti vers 13 heures de la place de l'Ecole militaire.

- 18 militants d'extrême droite ont été interpellés.

- 20.000 manifestants à Lyon selon la police, 40.000 selon les organisateurs.

>>> Pourquoi sont-ils dans la rue ? Après s'être mobilisés en masse depuis novembre 2012 contre le mariage homosexuel, les partisans de la Manif pour tous ont un nouveau combat : l'ouverture redoutée de la procréation médicalement assistée (PMA) aux couples de femmes et la gestation pour autrui (GPA). Dans le viseur des manifestants, le futur projet de loi sur la famille qui doit être présenté en avril en Conseil des ministres. Celui-ci ne prévoit pourtant aucun de ces projets.

#LES DERNIÈRES INFOS

La Manif pour tous a "mobilisé sur de la désinformation". "Les manifestants sont l'expression d'une partie de cette France traditionaliste qui a voulu mobiliser sur la désinformation, les peurs, les rumeurs", a déclaré la ministre déléguée à la Famille, Dominique Bertinotti, sur France Info. Ils "ont voulu d'une certaine façon rejouer le match du mariage pour tous", a-t-elle ajouté.

18 personnes interpellées.18 personnes ont été interpellées dimanche lors de la manifestation. Deux d'entre elles ont été placées en garde à vue pour "outrage et rébellion" et "dégradation volontaire de bien privé". Par ailleurs, le calme est revenu vers 19h30, selon une source syndicale, contactée par Europe 1.

"Les clivages" entre la droite et l'extrême droite "ont sauté". "C'est grâce à vous que les clivages ont sauté. Vous avez raison d'être inquiète et Manuel Valls a raison d'être inquiet", a déclaré Christine Boutin, présidente d'honneur du Parti Chrétien Démocrate.

Écoutez Christine Boutin sur BFM :

Bartolone distingue "Manif pour tous" de "Jour de colère". Le président PS de l'Assemblée nationale a fait une distinction entre le mouvement "La Manif pour tous" de celui de "Jour de colère", qui avait "réuni un certain nombre de fachos la semaine dernière". Invité de C'Politique sur France 5, Claude Bartolone a estimé que les deux rassemblements à l'initiative de La Manif pour tous correspondaient à "un débat qui existe dans la société depuis longtemps". "La théorie du genre, c'est une préoccupation des catholiques dans notre pays", a-t-il dit.

Écoutez Claude Bartolone :

Mgr Barbarin : "ce n'est pas à la loi d'instituer un système". L'archevêque de Lyon a estimé que "ce n'était pas à la loi d'instituer un système" où l'enfant serait privé d'un de ses parents. "On a un témoignage à donner. On a un 'Non' à dire tout simple, tout clair, tout fort", a déclaré le cardinal qui s'était mêlé au cortège.

Aucun incident signalé. Les organisateurs ont appelé à une dispersion dans le calme, sans incident. Au moment où commençait la dispersion du défilé, aucun incident n'a été signalé en fin d'après-midi.

80.000 manifestants à Paris. La Manif pour Tous a rassemblé 80.000 personnes a indiqué la préfecture de police, alors que les organisateurs ont avancé le chiffre de 500.000 manifestants.

Désir socialiste dénonce des "manipulations". Le premier secrétaire du PS a dénoncé "les manipulations et les mensonges sur lesquels une frange réactionnaire essaie de cimenter une opposition à la politique du gouvernement, avec le soutien irresponsable de plusieurs parlementaires de l'UMP". Harlem Désir a estimé que les manifestants défilaient "à l'appel des agitateurs de peurs et de rumeurs".

Des appels aux dons dans le cortège. Les organisateurs sollicitent les manifestants afin qu'ils fassent des dons pour la Manif pour tous.

Assouline appelle à une contre-manifestation. D'autres cadres du PS, comme Julien Dray, appellent à une contre-manifestation face aux mobilisations de dimanche et du Jour de colère la semaine dernière. Le porte-parole du PS, David Assouline, a ainsi souhaité dimanche sur BFMTV que "la France de la fraternité se manifeste fortement" lors d'un rassemblement. Face à ce qu'il a appelé "une vague réactionnaire", et la mobilisation anti-gouvernementale de dimanche dernier, David Assouline juge nécessaire "une offensive idéologique sur les valeurs de la République".

Plus de 500.000 manifestants à Paris, selon les organisateurs. La Manif pour Tous a rassemblé plus de 500.000 personnes à Paris contre la "familiphobie" prétendue du gouvernement, affirme-t-elle dans un communiqué, alors que la foule parisienne n'était pas encore dispersée. "Nous étions plus d'un demi million à Paris", s'est réjouie l'association, évoquant une "vague rose et bleue".  "Un succès", pour la cheffe de file de la Manif pour tous, Ludivine de la Rochère.

Voici des images prises dans le cortège de la mobilisation :

Christine Boutin "contre le gender". "Nous sommes rassemblés pour défendre la famille, contre le gender et contre la déstructuration de la société", a déclaré l'ancienne ministre de Nicolas Sarkozy. "J'en ai ras-le-bol de ce gouvernement, des impôts et des mensonges sur le chômage", a-t-elle ajouté.

Le clip bien particulier des manifestants lyonnais. Les manifestants ont fait preuve de créativité en réalisant un remix de La salsa du démon, intitulé La salsa du Peillon.

La parodie a été diffusée sur YouTube :

De 20.000 personnes à 40.000 à LyonIls étaient 20.000 selon la police et 40.000 selon les organisateurs à défiler dimanche après-midi à Lyon. Venus en famille de tout le quart sud-est de la France, les manifestants de tous âges ont défilé dans une ambiance bon enfant dans le centre-ville, avant de regagner la place Bellecour où le cortège devait se disperser en fin de journée. 

Le cortège parisien est en route. "Pour la famille et l'enfant. On ne lâche rien! Jamais!". Des milliers de partisans de la Manif pour tous défendant leur vision de la famille traditionnelle contre la présumée "familiphobie" du gouvernement, défilaient dimanche en début d'après-midi à Paris. Dans une ambiance bon enfant, les manifestants sont partis de la place de l'Ecole militaire, dans le centre de la capitale, brandissant les noms de leurs départements ou villes d'origine -Dordogne, Bretagne, Parthenay, Normandie, Marcq-en-Baroeul, Nîmes- sur des pancartes. "Hollande ta loi, on n'en veut pas!" ou "Peillon démission!" fusent dans la foule. Sur une banderole, une main a écrit: "Famille: éducation, solidarité, dignité".

manif pour tous paris 930

© Reuters

Douze militants arrêtés. Douze militants du mouvement étudiant d'extrême droite GUD (Groupe Union Défense) ont été arrêtés dimanche après-midi à Paris alors qu'ils s'apprêtaient à rejoindre le cortège, selon la préfecture de police de Paris, confirmant une informations du Monde.



Barjot absente, Marion Maréchal Le Pen et Guaino dans le cortège. Frigide Barjot, exclue du mouvement après des tensions internes et qui a depuis créé L'Avenir pour Tous, ne participera pas à la manifestation dimanche. Dans un manifeste, elle a déploré samedi une "radicalisation idéologique" constatée lors de manifestations récentes. En revanche, la députée Front national Marion Maréchal Le Pen est présente. Tout comme comme le député UMP des Yvelines, Henri Guaino, ainsi que Claude Goasguen, député de Paris.

Marion Maréchal-Le Pen dit avoir des preuves que la théorie du genre est étudiée à l'école :



Henri Guaino dans le cortège :



Un millier de bénévoles. La Manif pour tous a mobilisé un millier de bénévoles pour assurer l'accueil, un service de sécurité de plusieurs centaines de personnes et plusieurs dizaines d'agents privés.

1.500 à 2.000 policiers. Saisie par la préfecture de police (PP) de Paris, la juge des référés a annulé samedi la présence d'huissiers dans le cortège, auparavant obtenue par la Manif pour Tous qui craignait "des interpellations en nombre (...) à l'aveugle contre d'honnêtes citoyens". Entre 1.500 et 2.000 policiers seront présents pour assurer la sécurité.



Du monde à Lyon. Plusieurs milliers de partisans de la Manif pour tous ont commencé à défiler dimanche après-midi à Lyon. Plus de 60 bus avaient été affrétés pour transporter les manifestants, selon les organisateurs. Ceints de leur écharpe, plusieurs élus, dont les députés-maires UMP de Caluire, Philippe Cochet, et de Crest (Drôme), Hervé Mariton, marchaient en tête du cortège, derrière un camion sono et une banderole proclamant "Brussels, leave our kids alone" (Bruxelles, laisse nos enfants tranquilles) en référence au rapport Lunacek qui sera examiné au parlement européen mardi.

sur le même sujet, sujet,

CINQ QUESTIONS - La Manif pour tous : ça va donner quoi ?

LE GRDV - Manif pour tous : les tergiversations d'Henri Guaino

VIDEO - Un retour aux "années 30" ? Pour le FN, Valls "est fou"

INTERVIEW - Valls craint l'émergence d'un "Tea Party" français