La loi famille arrive à l'Assemblée

  • A
  • A
La loi famille arrive à l'Assemblée
C'est la secrétaire d'Etat à la Famille Laurence Rossignol qui défendra le texte à l'Assemblée@ Maxppp
Partagez sur :

Le texte présenté lundi est centré sur les conséquences des séparations pour les enfants.

C'est un texte axé sur "l'autorité parentale et l'intérêt de l'enfant" qui arrive lundi à l'Assemblée, alourdi de pas moins de 700 amendements, dont 600 déposés par l'UMP. La proposition de loi vise à développer l'exercice conjoint de l'autorité parentale, notamment en cas de séparation, à reconnaître le rôle des beaux-parents et à favoriser le recours à la médiation familiale. Le texte, présenté par le PS et les écologistes, évite néanmoins les questions d'adoption, de filiation et d'accès aux origines des enfants nés sous X, conçus par procréation médicalement assistée (PMA) avec don de gamètes ou adoptés. La PMA n'est pas au "programme" de travail du gouvernement, a rappelé François Hollande.

La proposition de loi est défendue par la majorité comme un texte "équilibré", qui adapte le droit de la famille à la pluralité actuelle de modèles familiaux, alors que la précédente loi sur l'autorité parentale remonte à 2002. Le Front de gauche soutient aussi le texte.  Le gouvernement, qui avait reporté sine die sous Jean-Marc Ayrault son projet de loi global sur la famille en février, après d'imposants rassemblements à l'appel de la Manif pour tous, veut croire que "le contexte est désormais plus apaisé".

Cependant, la Manif pour tous, en pointe contre le mariage homosexuel en 2013, ne désarme pas : sa présidente Ludovine de la Rochère a mis "en garde le gouvernement" en cas de "provocations", notamment à propos de la PMA. Un amendement d'écologistes visant à accorder aux enfants nés dans un couple d'homosexuelles mariées la même présomption de parenté que pour un enfant de couple hétérosexuel, qu'il y ait eu ou non recours à la PMA, a été rejeté en commission mais sera de nouveau défendu dans l'hémicycle.

sujet_scalewidth_460

ZOOM - Des associations féministes s'inquiètent de la loi famille

DIVORCE - Garde des enfants : et l'amendement "fenêtre", vous connaissez ?

DEMI-MESURE - La loi famille de retour à l'Assemblée mais...

COMPARAISON - Ce que proposait le rapport enterré sur la famille