La lingerie, plus pratique que sexy

  • A
  • A
La lingerie, plus pratique que sexy
52% des Françaises portent des sous-vêtements dépareillés.
Partagez sur :

Contrairement aux idées reçues, les Françaises privilégient avant tout le côté pratique.

Plongée dans les tiroirs des Françaises. Pour bon nombre d’entre elles, lingerie ne rime pas forcément avec sexy. Au quotidien, elles sont nombreuses à privilégier en effet l’aspect pratique de leurs sous-vêtements. Elles sont ainsi 52% à porter des sous-vêtements dépareillés, majoritairement en coton, selon une étude menée par Kantar avant le salon de la lingerie à Paris, du 21 au 23 janvier.

En moyenne, les Françaises dépensent 97 euros par an en sous-vêtements. 28% des femmes possèdent un porte-jarretelle. Mais celui-ci reste en général au placard : les trois-quarts d’entre elles ne l’ont porté qu’une seule fois… Au final, les femmes plébiscitent donc la petite culotte classique, suivie du shorty.

Adieu le string, bonjour la gaine

Quant au string, il est considéré comme sexy mais pas très pratique et même ringard. Il ne cesse de perdre du terrain chaque année dans les placards. En revanche, il faut se préparer à une nouvelle tendance pour l’hiver prochain : le grand retour de la gaine. Chère à nos grand-mères, celle-ci revient en force, revisitée par les plus grandes marques.

Chez les hommes, on trouve principalement des boxers et des slips kangourou. Avis aux messieurs : le caleçon flottant est définitivement hors jeu.