La limitation à 80km/h va être "expérimentée" sur les routes

  • A
  • A
La limitation à 80km/h va être "expérimentée" sur les routes
@ MAXPPP
Partagez sur :

TEST - C'est le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, qui a fait cette annonce, visant certaines routes "très accidentogènes".

La limitation de la vitesse autorisée à 80 km/h au lieu de 90 km/h sur certaines routes se précise. Le ministre de l'Intérieur s'est prononcé en effet lundi en faveur de cette "expérimentation" sur certaines routes "très accidentogènes".

L'annonce. A l'issue d'une réunion du Conseil national de la sécurité routière (CNSR), Bernard Cazeneuve a estimé que cette mesure "ne peut être envisagée que de façon expérimentale et sur des segments très accidentogènes. Il faut prendre le temps de la pédagogie". "Une mesure, quelle qu'elle soit, ne peut être bien appliquée que si elle est comprise", a-t-il ajouté.

La méthode. Face à l'impopularité de cette mesure, le ministre de l'Intérieur compte toutefois miser sur la concertation. Bernard Cazeneuve a ainsi précisé qu'il allait d'abord recevoir officiellement un rapport du CNSR, puis rencontrer l'ensemble des parties intéressées au dossier, et enfin faire le point avec les préfets avant de lancer des expérimentations.

Cette nouvelle limitation de vitesse se fera seulement sur quelques segments du réseau routier à deux voies, connus pour être particulièrement dangereux. L'idée est donc de sélectionner un échantillon de routes représentatives, plus ou moins dangereuses, et de faire le bilan au bout d'un an. Une méthode longue à mener et surtout déroutante pour les automobilistes qui passeraient d'une route à 90km/h à une autre 80km/h, sans toujours s'en apercevoir. Et risquant ainsi une amende.

La fronde. Mais, au sein du CNSR, cette méthode fait débat. Certains prônaient en effet pour une généralisation immédiate d'une circulation à 80km/h, sur toutes les routes secondaires de France. Avec une mise en place au 1er janvier 2015, ce qui permettrait, au 31 décembre, de compter très facilement combien de vies ont été sauvées. Selon leur calcul, il s'agirait de 350 tués en moins sur un an. Un chiffre fort, d'autant plus que la mortalité sur les routes est repartie à la hausse depuis le début de l'année.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460-1_scalewidth_460

SUR LA ROUTE - Permis de conduire : 53% des Français ont perdu des points

ARMES ANTI-BOUCHONS - Roulera-t-on demain sur la bande d'arrêt d'urgence ?

L'IDEE - Routes : la vitesse limitée à 80 km/h ?

PRUDENCE - La somnolence fait 800 morts par an