La Légion étrangère moins anonyme

  • A
  • A
La Légion étrangère moins anonyme
@ MAXPPP
Partagez sur :

D’ici l’été prochain, la Légion étrangère n’obligera plus ses recrues à adopter une "identité déclarée".

C'était une règle intangible : toute recrue de la Légion étrangère devait adopter une "identité déclarée" pour rejoindre les rangs de ce corps d'élite universellement connu. Cette disposition obligatoire va devenir une option pour tout nouvel arrivant, à partir de l’été.

L’identité déclarée, c’est quoi ? C’est une disposition régie par la loi qui permet d’attribuer temporairement une identité d’emprunt. L’identité déclarée existe au sein de la Légion étrangère depuis sa création en 1831. "Historiquement, elle permettait de recruter les personnes rapidement sans avoir à vérifier leur identité et accordait ainsi à certains une seconde chance", précise la Légion à Europe1.fr. Concrètement, en signant leur contrat, les engagés français devenaient soudainement suisses, canadiens, monégasques ou luxembourgeois. "Les dernières moutures des textes ne spécifient aucunement que les candidats doivent être obligatoirement étrangers", relève le général Alain Bouquin à l’origine de la future modification.

Les conséquences. Changer d’identité entraîne un certain nombre de contraintes. Les légionnaires vivant avec une identité déclarée sont privé de nombreux droits. Pour exemple, ils ne peuvent souscrire un emprunt, sont privés d’actes civils tels que le droit de vote, de reconnaissance d'un mariage, d'un enfant, privés de tout héritage ou encore de droits de visite.

Obligatoire. L’identité déclarée est devenue systématique au sein de la Légion étrangère depuis une dizaine d’années. Cette identité d'emprunt, qui était "une possibilité offerte par la loi", avait été transformée par "le commandement - par facilité ou confort - en mesure imposée aux candidats", a reconnu le général Alain Bouquin. Une disposition qui mettait toutes les recrues "sur un pied d’égalité" et qui permettait de vérifier leur identité, indique la Légion.

Combien de temps ? L’identité déclarée est généralement temporaire. "Le légionnaire peut établir une demande de régularisation concernant sa véritable identité au bout d’une année de service", explique la Légion. Il est toutefois nécessaire de présenter un certain nombre de pièces, telles qu’un extrait d’acte de naissance. "Au bout de trois ans de service, 80% des légionnaires ont retrouvé leur propre identité", assure la Légion.

Pourquoi ce changement ? L’idée de passer l’identité déclarée d’obligatoire à optionnelle est née d’une réflexion menée au sein de la Légion étrangère depuis septembre dernier après la prise du commandement du général Alain Bouquin. A l'été prochain, ce qui était une obligation redeviendra donc une faculté, conformément à la loi. Il était "hors de question de m'inscrire dans une quelconque forme d'illégalité en connaissance de cause", a souligné le général.

Coïncidence, cette réflexion a été menée alors qu’un rapport a été établi sur le sujet, réalisé par l'ancienne garde des Sceaux Marylise Lebranchu. Dans son dossier, la députée socialiste jugeait que le recours "systématique" à cette pratique constituait un "dévoiement" de la loi.

Ce qui va changer ? Concrètement, à partir de l’été, les nouvelles recrues auront donc le choix de prendre ou non une identité d’emprunt. La Légion pourra également faire la demande que tel ou tel légionnaire adopte une identité déclarée parce qu’elle juge que c’est "nécessaire".

La Légion étrangère compte onze régiments et un peu moins de 8.000 hommes de 146 nationalités qui partagent une même devise.

REAGISSEZ - Pensez-vous que la fin de l'identité déclarée obligatoire à la Légion étrangère soit une bonne chose ?