La Halde va disparaître

  • A
  • A
La Halde va disparaître
@ GOOGLE STREET VIEW
Partagez sur :

Sa mission va être reprise par le Défenseur des droits, qui regroupera aussi d'autres fonctions.

Les jours de la Halde sont comptés. Le départ de Jeannette Bougrab, sa présidente, au gouvernement, laisse désormais la voie libre à sa disparition. Les députés doivent finaliser la création d'un grand poste de Défenseur des droits.

Créée en 2004, la mission de la Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l'égalité devrait être intégrée dans ce futur grand poste. Un tout-en-un qui regroupera aussi la Défenseur des enfants, la commission nationale de déontologie et de sécurité (chargée par exemple d'enquêter sur les bavures policières) et le médiateur de la République.

Comme Dominique Versini, l'actuelle Défenseure des enfants, Jeannette Bougrab avait annoncé qu'elle se battrait pour conserver une autorité indépendante. Sa nomination au gouvernement devrait mettre fin à sa mobilisation.

Son budget 2011 gelé

Cette semaine, la Halde avait déjà essuyé un autre coup dur : le gel de son budget pour 2011 par l'Assemblée nationale. "La Halde devra donc faire un peu mieux avec autant", s'était félicité mercredi Richard Mallié, le député UMP auteur de l'amendement. "Comme l'année dernière, la Halde nous demande pour 2011 une nouvelle augmentation de 344.000 euros, ce qui ferait passer son budget au-dessus de la barre des 13 millions d'euros, soit plus que celui du Médiateur de la République", avait déploré Richard Mallié dans l'hémicycle, évoquant "le train de vie de la Halde toujours exceptionnel".