La grippe en hausse, le vaccin boudé

  • A
  • A
La grippe en hausse, le vaccin boudé
@ MAXPPP
Partagez sur :

Le seuil épidémique vient d’être franchi, les médecins rappellent l’importance du vaccin.

Elle était attendue depuis quelques jours. L'épidémie de grippe a franchi le seuil épidémique en France métropolitaine, ont indiqué mercredi les deux réseaux GROG et Sentinelles Inserm, chargés de surveiller l'évolution de la maladie en France. En France métropolitaine, 176.000 nouveaux cas de syndromes grippaux ont été vus en médecine générale, selon le réseau Sentinelles Inserm.

Un pic attendu en janvier

"On sent que c’est parti plus vite que d’habitude. D’ordinaire, c’est plutôt au mois de février", commente Jean-Louis Clouet, médecin dans la banlieue nantaise, au micro d’Europe 1. Et il met en garde contre une probable montée en puissance de l’épidémie en janvier "avec la rentrée des classes et le redoux".

Pourtant, le vaccin contre la grippe peine toujours autant à trouver preneur. Après l’échec de la campagne de vaccination contre le virus H1N1, les Français semblent très réticents. Dès le mois d’octobre, Europe 1 dévoilait que seuls 40% des patients à risque étaient déjà vaccinés contre 80% d'habitude à la même époque. Une tendance confirmée par Le Figaro dans son édition de mercredi avec un retard dans la vaccination estimée à 15%.

"Ce n’est pas la peine de jouer aux héros"

Principal conseil adressé par les médecins : "pour les personnes qui n’y ont pas pensé, ou celles qui étaient un peu réservées, il est temps, si elles sont fragiles, de se faire vacciner. Je crois qu’il faut le faire, ce n’est pas la peine de jouer aux héros. Le jus d’orange, c’est bien. Le vaccin, c’est pas mal non plus", conclut le Dr Jean-Louis Clouet.

La campagne de vaccination doit officiellement se terminer le 31 janvier 2011. Le vaccin, lui, a besoin d’une dizaine de jours pour être efficace.