La garde à vue de l'épouse de Vikernes levée

  • A
  • A
La garde à vue de l'épouse de Vikernes levée
@ Capture Facebook de Kristian Vikernes
Partagez sur :

La garde à vue de l'épouse française du Norvégien d'extrême droite a été levée mercredi soir. Kristian Vikernes, lui, nie tout projet terroriste.

L'INFO. La garde à vue de Marie Cachet, l'épouse française du Norvégien d'extrême droite, Kristian Vikernes, a été levée mercredi soir, au lendemain de l'arrestation du couple en Corrèze, a annoncé à l'AFP une source judiciaire. M. Vikernes, décrit par le ministère de l'Intérieur comme "proche de la mouvance néo-nazie" demeurait quant à lui en garde à vue au commissariat de Brive, dans l'enquête ouverte par le parquet de Paris sur des soupçons de visées terroristes.

A Lire aussi : En Corrèze, le néo-nazi Vikernes décrit comme "un baba cool"

Vikernes, lui, se défend. Kristian Vikernes n'avait aucun projet terroriste et se montre coopératif, a pour sa part déclaré mercredi son avocat, Julien Fressynet. Le défenseur a justifié sur BFM-TV l'achat par l'épouse de son client de quatre fusils, dans un cadre légal, par "la philosophie de vie choisie par le couple: le survivalisme". Il s'agit notamment de vivre en autarcie et par conséquent de devoir chasser pour avoir sa nourriture, a-t-il expliqué.
  
Le ministère de l'Intérieur Manuel Valls avait affirmé mardi que ce "proche de la mouvance néo-nazie" était "susceptible de préparer un acte terroriste d'envergure" et "constituait donc une menace potentielle". Il avait toutefois précisé par la suite qu'aucune cible ni projet précis n'avaient été identifiés. Julien Fressynet a souligné que Kristian Vikernes était conscient de son lourd passé. "Je crois que c'est l'accumulation de ces éléments qui a fait qu'il y a pu avoir des craintes à son égard", a-t-il dit, toujours sur BFM-TV. Selon lui, son client nie toute sympathie envers le tueur norvégien Anders Behring Brevik, auteur de la tuerie de l'île d'Utoeya en juillet 2011. "Il désapprouve l'acte. Il est très clair là-dessus, il n'a aucun lien avec le massacre de Breivik".