La France prend un coup de froid

  • A
  • A
La France prend un coup de froid
@ Maxppp
Partagez sur :

La vague de froid venue de l'est devrait s'aggraver dans les prochains jours.

La France grelotte. Les températures, en chute libre en France et en Europe depuis le week-end dernier, devraient poursuivre leur descente jusqu'à samedi, selon les prévisions de Météo France.

Alors que l'hiver avait jusqu'à présent épargné l'Hexagone, les températures sont désormais inférieures de 3 à 5 degrés aux normales saisonnières. La faute à un courant allant de l'est de la Pologne à la Mer Noire, associé à un anticyclone très puissant sur le nord-ouest de la Russie qui apportent de l’air continental de plus en plus froid, précise Météo France.

Le plan "Grand Froid", dispositif interministériel qui met en place une procédure de veille et fixe les conduites à tenir pour prévenir les risques et réagir à une période de froid prolongée, a été déclenché dans plusieurs départements. Le niveau 3, qui correspond à un "froid extrême", est mis en place lorsque la température est négative le jour et inférieure à -10°C la nuit. Il a été déclenché dans plusieurs départements.

Il y a un "grand réservoir d'air froid"

Ce courant froid qui balaie la France "est alimenté depuis plusieurs jours par un puissant anti-cyclone", avec des zones de pressions atmosphériques "considérables" - de plus de 1055 hectopascals - centrées sur la Finlande et le nord-ouest de la Russie, précise la prévisionniste Dominique Raspaud. Tout l'est de l'Europe est touché, tandis que des vents d'est font progresser vers la France ce "grand réservoir d'air froid".

Il s'agit d'une "vague de froid intense", "une bonne offensive hivernale", comme il s'en produit peut-être tous les 3 à 5 ans, mais pas un record comme en 1956 ou en 1985, note cette spécialiste.

Déjà 20 morts en Europe

En Europe, une vingtaine de personnes sont mortes du froid ces dernières 24 heures. Ces basses températures, qui frôlent la nuit -30 degrés centigrades dans certaines régions d'Europe centrale, devraient se maintenir. De nouvelles victimes ont été enregistrées en Ukraine, en Pologne, en Lituanie, en Roumanie et en République tchèque et à Moscou.